La Fuite en Egypte de Nicolas Poussin, trésor national Contenu abonnés


JPEG - 39.2 ko

17/8/04 - Patrimoine - France, trésor national - Ce n’est pas un tableau ordinaire auquel le ministre de la Culture vient de refuser le certificat d’exportation par décret paru aujourd’hui au Journal Officiel. La Fuite en Egypte de Nicolas Poussin1 a largement défrayé la chronique judiciaire. Rappelons brièvement son histoire.
Le 2 mars 1986, il fut vendu à Versailles sous une attribution à l’« Atelier de Nicolas Poussin ». Estimé 150.000 F, il fut acquis par les frères Pardo, marchands de tableaux, pour la somme d’1,6 millions de francs. Ceux-ci étaient en effet persuadés que l’œuvre était un original de l’artiste, celui peint pour Sérisier vers 1658 et gravé notamment par Pietro del Po. En 1994, cette œuvre était publiée par Jacques Thuillier comme un tableau authentique. Ceci vint…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Le Musée du Prado célèbre l’éphémère "Museo de la Trinidad" (1838-1872)

Article suivant dans Brèves : Les crédits de fonctionnement des musées italiens menacés d’une diminution de 25%