Le puits de Moïse de Claus Sluter réouvert à la visite après la restauration Contenu abonnés


27/5/04 – Restauration – Dijon, Puits de Moïse – Depuis 1995, à la suite de trois actes de vandalisme consécutifs, le Puits de Moïse de Claus Sluter n’était plus visible. A partir du 28 mai 2004, ce chef-d’œuvre de la sculpture bourguignonne, réalisé entre 1395 et 1405, est à nouveau offert aux yeux du public.

JPEG - 30.7 ko
1. Edicule protégeant le Puits de Moïse
de Claus Sluter
Dijon, Hôpital de la Chartreuse
Voir l'image dans sa page
JPEG - 51.9 ko
2. Claus Sluter
Puits de Moïse (avant restauration)
Dijon, Hôpital de la Chartreuse
Voir l'image dans sa page

L’édicule qui le protège (ill. 1), datant du XVIIe siècle, a été restauré et les vitres, installées dans les années 1950, ont été remplacées par un verre clair et blanc qui n’entraîne pas de déformation chromatique lorsque l’on regarde de l’extérieur. La…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Préemption d’un tableau de Jacques Stella par le Musée départemental d’Art et d’Histoire d’Epinal

Article suivant dans Brèves : Quatre œuvres de Léon Riesener acquises par la ville de Lisieux pour le château de Saint-Germain-de-Livet