Quatre œuvres de Léon Riesener acquises par la ville de Lisieux pour le château de Saint-Germain-de-Livet Contenu abonnés


JPEG - 22.9 ko
Léon Riesener
Esquisse pour le décor de l’Hospice de Charenton
Lisieux, Château de Saint-Germain de Livet
Voir l'image dans sa page

28/5/04 – Acquisitions – Saint-Germain-de-Livet (près de Lisieux), Château – Ce château Renaissance appartient à la Ville de Lisieux depuis qu’il lui fut donné en 1957 par la famille Pillaut, qui l’avait acheté en 1922. Les donateurs étant des descendants de l’ébéniste Jean-Henri Riesener1, le château conserve des meubles de celui-ci et des œuvres du peintre Léon Riesener, son petit-fils. Lors de la vente Pierre Miquel, dont nous avons parlé à plusieurs reprises ici-même2, la ville de Lisieux s’est porté acquéreur (sans préempter) de trois tableaux et d’un dessin de Léon Riesener (1808-1878).

Les tableaux sont deux études pour le décor de l’Hospice…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Le puits de Moïse de Claus Sluter réouvert à la visite après la restauration

Article suivant dans Brèves : Don par la compagnie de Saint-Gobain d’un tableau d’Alexandre Calame au Musée du Louvre