Le Musée des Beaux-Arts de Chartres va rouvrir !


JPEG - 359.7 ko
Palais épiscopal de Chartres, siège du Musée des Beaux-Arts
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

4/5/17 - Musée - Chartres, Musée des Beaux-Arts - Les nombreuses protestations qu’a engendrées la fermeture du Musée des Beaux-Arts de Chartres au début de l’année (voir l’article), et dont nous avons été un des fers de lance, ont-elles été à l’origine de ce revirement ? Peu importe après tout, l’essentiel est là : le musée va rouvrir, et très bientôt. C’est ce que le maire Jean-Pierre Gorges révèle dans une interview dans le dernier numéro du journal municipal Votre ville. Voilà une excellente nouvelle, d’autant que ce qu’il annonce semble extrêmement raisonnable, à l’exception de son affirmation une fois de plus que le musée « n’était pas un musée » (voir la brève du 25/1/17), sous prétexte que beaucoup des collections n’étaient pas exposées, qu’elles n’étaient pas valorisées et mal expliquées, et surtout qu’il n’y avait pas de PSC (projet scientifique et culturel). Car qui d’autre était responsable de cet état de fait que la mairie elle-même ?

Mais peu importe, laissons de côté le passé, et penchons nous sur l’avenir que promet le maire, qui semble aller absolument dans le bon sens. D’une part, la ville a enfin pu récupérer la propriété du monument, qui lui a été cédé par le département. Première bonne nouvelle. Ensuite celui-ci sera restauré. Deuxième bonne nouvelle. Puis il sera bien affecté au musée, semble-t-il entièrement. Troisième bonne nouvelle. Enfin, le musée rouvrira dès mi-juin, date de la signature de la convention entre le département et la ville, et celui-ci restera ouvert en permanence, les travaux étant prévus pour être réalisés au fur et à mesure, par tranche. Quatrième bonne nouvelle !

Inutile de dire que cette solution était inespérée en début d’année, et reconnaissons au maire qu’il a pris les bonnes décisions. De son propre aveu, il n’y aura finalement pas de travaux de gros œuvre à engager : « les murs sont solides et des travaux avaient déjà été réalisés sur la toiture ». Il souligne que c’est l’intérieur des lieux qui devra être remis en état et aménagé : « les planchers s’affaissent, certains endroits étaient totalement inaccessibles ». D’une manière très raisonnable, il prévoit d’étaler ces travaux dans le temps ce qui permet de lisser les investissements.

Il reste à espérer que cette excellente nouvelle soit dans l’avenir accompagnée d’autres. Le maire affirme que Chartres « investit beaucoup sur le patrimoine ». Espérons qu’il aura à cœur de le prouver en restaurant les autres monuments de sa ville, notamment l’église Saint-Pierre en triste état. Il faudrait aussi qu’il abandonne les deux absurdes projets que sont la reconstruction de la porte Guillaume et le centre d’interprétation de la cathédrale (sur tous ces sujets, voir cet article). Le pire n’est jamais sûr, comme le prouve son revirement sur le musée. En attendant, et en remerciement de son geste, nous retirons la petite vidéo humoristique que nous avions mise en ligne pour moquer son peu d’intérêt pour le patrimoine.


Didier Rykner, jeudi 4 mai 2017





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un tableau de Demarne pour Malmaison

Article suivant dans Brèves : La trop courte exposition Odiot déjà terminée, reste son catalogue