Un tableau de Demarne pour Malmaison


JPEG - 213.8 ko
Jean-Louis Demarne (1744 ou 1752 (?) - 1829)
Procession de la Fête-Dieu dans un village, vers 1808
Huile sur bois - 47 x 68 cm
Rueil-Malmaison, Musée des châteaux de Malmaison et Bois-Préau
Photo : Malmaison
Voir l'image dans sa page

3/5/17 - Acquisition - Rueil-Malmaison, Musée des châteaux de Malmaison et Bois-Préau - La présence réelle du Christ dans l’Eucharistie est plus particulièrement célébrée à la Fête-Dieu, solennisée le deuxième dimanche après la Pentecôte, juste après la célébration de la Trinité. C’est cette fête que le peintre Jean-Louis Demarne a représentée : une procession dans les rues, dans laquelle se mêlent bourgeois et paysans, est menée par un prêtre qui porte l’hostie dans un ostensoir. Plusieurs stations sont prévues devant des reposoirs, autels provisoires dressés en plein air. À gauche L’un d’eux est installé au pied de la statue d’un évêque (saint Nicolas) dans une niche gothique, il est orné d’une copie de la Vierge à la chaise de Raphaël. Une statue - celle de Marie ? - est portée par des diacres tandis que des enfants costumés ont l’apparence de saint Jean-Baptiste, entourés d’agneaux. À droite, des chasseurs se sont arrêtés pour laisser passer le cortège. La peinture évoque la paix religieuse apportée par le Concordat, assurée par la présence de soldats.

Le tableau, passé en vente chez Osenat à Fontainebleau le 20 novembre et adjugé 12 500 euros, a été préempté par le Château de Malmaison. Il avait été exposé par le peintre au Salon de 1808 où il fut alors acheté pour la Malmaison en même temps que son pendant illustrant une Foire de village avec au milieu un tombeau gothique. Cette deuxième peinture est aujourd’hui perdue ; il faut dire que Demarne a représenté des foires à de nombreuses reprises, inspiré par les maître hollandais du XVIIe siècle ; le Louvre en conserve deux exemples.
Les pendants sont signalés au château d’abord dans le catalogue de la collection de Joséphine, imprimé en 1811, puis dans son inventaire après-décès en 1814. Par la suite, le prince Eugène récupéra la Foire de Village et la reine Hortense la Procession de la Fête-Dieu.


Bénédicte Bonnet Saint-Georges, mercredi 3 mai 2017





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Nouveaux dons pour le Musée des Beaux-Arts d’Orléans

Article suivant dans Brèves : Le Musée des Beaux-Arts de Chartres va rouvrir !