Le ministère de la Culture autorise explicitement les photos dans tous les musées


9/7/14 - Photographies dans les musées - France - Le ministère de la Culture vient de publier sur son site une page intitulée : « Tous photographes ! La charte des bonnes pratiques dans les établissements patrimoniaux ». Cette charte est excellente : parfaitement synthétique et résolvant tous les problèmes qui pouvaient se poser quant à la question des photographies dans les musées, en insistant en contrepartie - ce qui est normal - sur les obligations des photographes vis-à-vis des autres visiteurs mais aussi des agents des musées.

Tout d’abord, cela consacre la possibilité de photographier dans tous les établissements dépendant du ministère de la Culture, dont les musées nationaux, ce qui inclut évidemment le Musée d’Orsay. On ne voit pas comment désormais celui-ci pourrait continuer, seul contre tous, sa politique d’interdiction.
Les cinq articles déclinent les conditions de cette autorisation d’une manière à laquelle personne ne pourra rien trouver à redire. Le premier impose la désactivation du flash et demande de ne pas gêner les autres visiteurs1 ; le second demande, ce qui est le minimum, de ne pas porter atteinte à l’intégrité de l’œuvre.

Le troisième est particulièrement intelligent et bien rédigé. Il n’interdit rien dans l’usage que l’on fait des photographies, si ce n’est que celui-ci doit respecter le cadre de la législation en vigueur. On ne parle donc pas d’usage commercial ou non, de droit d’auteur ou non. Les photographies sont libres et chacun doit respecter la loi. Que demander d’autre ?
Le quatrième, qui demande de ne pas photographier un membre du personnel en tant que sujet principal identifiable sans son autorisation, ne souffre également aucune contestation, et le cinquième explique que pour utiliser un matériel spécifique supplémentaire, il faut demander une autorisation, ce qui n’est pas davantage choquant.

Bref, le ministère a parfaitement joué son rôle sur un terrain où on ne l’attendait plus. Il est désormais interdit d’interdire les photographies à ceux qui respectent ces règles de bon sens. Rendez-vous au Musée d’Orsay !


Didier Rykner, mercredi 9 juillet 2014


Notes

1On sait que le flash (sauf pour les textiles et les dessins) ne pose en réalité aucun problème de conservation, mais il peut s’avérer gênant et, surtout, il ne sert à rien avec les appareils modernes d’autant qu’il se reflète fréquemment dans les tableaux.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : La prochaine destruction du Sporting d’Hiver de Monaco

Article suivant dans Brèves : Les sculptures de Nantes de nouveau à l’honneur