Lettre de Frédéric Roz, intitulée : Le Ministère de la Culture affilié au Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie Contenu abonnés


Le Ministère de la Culture affilié au Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie

Vous ne le saviez pas ! ? c’est pourtant une réalité, le Premier ministre, Monsieur Jean-Pierre Raffarin, l’a confirmé en personne le 29 novembre dernier lors de son déplacement à Lens où il a annoncé l’implantation du Musée du Louvre dans la cité nordique.

Au lendemain de cette déclaration La Voix du Nord publie une série d’articles que l’on retrouve sur son site dans un dossier consacré à ce sujet http://www.lavoixdunord.fr/vdn/journal/dossier/culture/louvre/home.shtml. Nous y apprenons que le projet initié en 2003 est présenté ainsi dans un document rédigé à cette époque : « Aux expositions d’envergure, qui présentent cinq à six cents oeuvres pendant quelques années, s’ajoutent des présentations temporaires et des activités pédagogiques ou expérimentales. La réalisation d’un acte architectural fort sur 7 ha minimum, la durabilité du projet, le rayonnement régional et international sont des conditions décisives. »1, Je prends acte mais souhaite en savoir d’avantage sur cet évènement culturel de taille. Curieux, je me rends sur le site Internet du Ministère de tutelle du Musée du Louvre http://www.culture.gouv.fr, malheureusement aucune information sur le sujet ne s’y trouve (peut-être existe-t-il quelques pages enfouies dans les profondeurs du site qui m’auront échappées). Je retourne donc consulter le site de La Voix du Nord, nettement mieux documenté en la matière, et parcours les articles disponibles. Voici ce qu’on peut y apprendre, extraits choisis :

- « • Les arguments lensois. – La portée symbolique du site lensois et le soutien du président du conseil régional ont pesé très fort dans la balance. Bien plus fort que les arguments déclinés dans le document officiel : géographique, démographique, foncier et architectural. Sur le plan patrimonial, technique ou international, les villes d’Amiens, de Valenciennes ou d’Arras étaient mieux armées. »2 Tout est…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Courrier : Lettre de Florence Mangin, Ministre-Conseillère à l’ambassade de France à Rome, en réponse à notre éditorial Libérez le Palais Farnèse !

Article suivant dans Courrier : Lettre de Lucien Curzi à propos de l’Editorial Réflexions sur une exposition