Lettre de Lucien Curzi à propos de l’Editorial Réflexions sur une exposition Contenu abonnés


Merci pour votre éditorial à propos de l’exposition des œuvres de Caravage à la National Gallery de Londres. Il me paraît qu’une manifestation de cette qualité, si elle n’apporte pas de lumière nouvelle sur une œuvre, n’en est pas moins légitime en ce qu’elle est susceptible d’attirer un public surtout composé de néophytes, qui ne demande que d’éprouver le plaisir de la découverte. Lorsque cet état de fait est patent,cela donne le panorama admirable du Grand Palais avec l’ensemble de tableaux de la peinture française dans les collections allemandes. Mais le public ? peu nombreux, on dirait, encore que, et c’est regrettable, sans doute. Mais, que de satisfactions pour l’amateur qui peut, sans bousculade, s’approcher, se reculer, contempler à loisir, revenir sur ses pas, et demeurer en la…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Courrier : Lettre de Frédéric Roz, intitulée : Le Ministère de la Culture affilié au Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie

Article suivant dans Courrier : Lettre de François Auffret à propos de l’Editorial Réflexions sur une exposition