La photographie enfin autorisée au Musée d’Orsay


18/3/15 - Droit de photographier - Paris, Musée d’Orsay - C’est une bataille que nous avons menée, mais il faut rendre hommage à Bernard Hasquenoph, de Louvre pour tous, qui en avait fait son fer de lance : le Musée d’Orsay autorise désormais les photographies. C’est sans doute ce même Hasquenoph qui a porté le coup final en faisant remarquer sur Twitter à la ministre de la Culture, qui postait des photos du musée d’Orsay, que cette pratique était donc réservée à des privilégiés. Celle-ci a donc enfin fait ce qu’il fallait : elle a demandé expressément à ce musée de faire cesser cette interdiction, et celui-ci s’est exécuté, le faisant même savoir sur ce même réseau social.

Depuis l’élaboration de la charte « Tous photographes », la situation du Musée d’Orsay était devenue intenable. Celle-ci ne reposait d’ailleurs sur aucune législation, bien au contraire : photographier dans les musées est un droit. Désormais, cette autorisation s’étend progressivement dans tous les pays, même les plus réticents. Récemment, la National Gallery de Londres cédait à son tour, ainsi que les musées d’État italiens. Parmi les grands établissements européens, un au moins continue à résister : le Prado. Juste avant qu’il ne prenne ses nouvelles fonctions de directeur de la National Gallery (brève à venir), nous interrogions Gabriele Finaldi à ce propos. Il nous avait répondu en souriant qu’ils étaient effectivement le dernier à résister à cette « pratique barbare », reprenant ainsi une expression qu’avait utilisée Guy Cogeval1 !


Didier Rykner, mercredi 18 mars 2015


Notes

1Nous avons supprimé notre dernière phrase après avoir appris l’attentat au Musée du Bardo. Nous l’avions bien sûr écrite et publiée avant de connaître cette information.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Une aiguière de Saint-Porchaire acquise par la Frick Collection

Article suivant dans Brèves : Serres d’Auteuil : Hidalgo mange son chapeau