La Mort de Chioné, un deuxième Poussin acquis par le Musée des Beaux-Arts de Lyon Contenu abonnés


JPEG - 485.3 ko
1. Nicolas Poussin
La Mort de Chioné, vers 1622
Huile sur toile - 109,5 x 159,5 cm
Lyon, Musée des Beaux-Arts
Photo : Alain Basset-Lyon MBA

10/2/16 - Acquisition - Lyon, Musée des Beaux-Arts - C’est un exploit peu banal que viennent de réussir le Musée des Beaux-Arts de Lyon et sa directrice Sylvie Ramond en achetant (il sera officiellement révélé demain) un deuxième tableau de Nicolas Poussin (ill. 1), neuf ans après avoir acquis La Fuite en Égypte (voir les articles).

L’œuvre est encore peu connue même si sa réapparition n’est pas si récente. Elle a en effet été publiée pour la première fois en 1998 par Denis Mahon dans le catalogue de l’exposition Nicolas Poussin. I primi anni romani. Celui-ci avait pu alors la voir, en compagnie de Pierre Rosenberg, dans la galerie Colnaghi à…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Une esquisse de François Ehrmann acquise par le Musée Bartholdi

Article suivant dans Brèves : Préemption par Montpellier d’un tableau d’Eugène Devéria