Préemption par Montpellier d’un tableau d’Eugène Devéria


JPEG - 316.4 ko
Eugène Devéria (1808-1865)
Portrait de Marie Suzanne Célestine
Boudin de La Nuguy de Tromelin

Huile sur toile - 81 x 65 cm
Montpellier, Musée Fabre
Photo : SVV Guillaume Le Floc’h

15/2/16 - Acquisition - Montpellier, Musée Fabre - Le Musée Fabre a préempté à Saint-Cloud, dimanche 14 février, lors d’une vente organisée par la SVV Guillaume Le Floc’h et pour un montant très raisonnable de 5000 € (hors frais) un portrait de femme peint par Eugène Devéria, signé et daté 1838.

Le modèle est Marie-Suzanne-Célestine Boudin de La Nuguy de Tromelin, jeune femme née à La Réunion en 1824, qui épousa en 1842 Raoul-Charles-Joseph-Philippe des Moutis futur député de l’Orne. Le père de Marie-Suzanne, comme celui de Devéria, était un ancien officier de marine, chevalier de l’Ordre du Saint-Esprit, et il faisait partie de la même loge maçonnique1.
L’œuvre, qui se trouve encore sur sa toile d’origine et possède son cadre, outre qu’elle complètera parfaitement la collection de peintures romantiques du musée Fabre, résonne avec ses collections : il possédait en effet déjà une effigie de François Sabatier par Eugène Devéria, datée également de 1838, une année qui, selon Olivia Voisin, la spécialiste de l’artiste, est celle où l’artiste produit ses plus beaux portraits. Notons également que Bruyas, un des autres principaux mécènes du Musée de Montpellier avec François Sabatier, a acquis de nombreux dessins de Devéria au début de son activité de collectionneur.


Didier Rykner, lundi 15 février 2016


Notes

1Informations aimablement communiquées par Olivia Voisin.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : La Mort de Chioné, un deuxième Poussin acquis par le Musée des Beaux-Arts de Lyon

Article suivant dans Brèves : Un dessin de Duvivier acquis par les Musées royaux de Bruxelles