L’art contemporain au Louvre, arguments contre, et arguments pour Contenu abonnés


Contre

Beaucoup constatent simplement que ce n’est pas la vocation du Louvre et que d’autres le font mieux :

« Il y a d’autres lieux pour cela !!! »

« Il existe déjà des musées spécialisés pour la présentation de l’art contemporain. Il faut savoir ce que l’on va trouver au Louvre. »

« C’est contraire à l’objet même du Louvre... Le Louvre, Orsay et Beaubourg se complètent bien et forment un tout. Pourquoi vouloir chambouler, sans grande réflexion, la répartition actuelle ? Il n’y a rien d’honteux à ne pas exposer des œuvres d’art contemporain.
En plus, l’art contemporain exposé au Louvre c’est surtout celui adoubé par les pouvoirs actuels, qui est loin de refléter tout ce qui se fait (le choix des œuvres exposées est discutable).
Et ces œuvres s’intègrent assez mal dans les salles du Louvre... Les conservateurs ont travaillé à une répartition scientifiquement et esthétiquement justifiées des objets d’art. Mettre au milieu une production artistique contemporaine porte atteinte à la qualité scientifique et esthétique des salles. »

« Parce que le Louvre n’a pas pour vocation d’exposer de l’art contemporain ; le Musée National d’Art Moderne est là pour cela ; si l’on veut de l’art contemporain, le Hall Napoléon peut être utilisé (voir l’exposition Posséder et détruire : la peinture comme crime qui faisait une place aux actionnistes viennois), tout comme les Galeries nationales du Grand Palais qui peuvent se prêter à toutes les thématiques et les juxtapositions, croisements... possibles et/ou voulus.
Si l’on veut introduire de l’art contemporain au Louvre, il faut redéfinir sa mission, et profiter que le Louvre et les autres grands musées s’autonomisent pour penser à peu plus à la finalité de leurs activités. Les contraintes financières pèsent lourdement sur les orientations générales, et on prend le problème à l’envers. Très simplement, à quoi, à qui sert le Louvre ? Pourquoi le Louvre ? (tarte à la crème qui en provoque une bien plus grande : à quoi, à qui servent les musées en France ?) »

« Le Centre Pompidou comme le Musée d’art moderne de la ville de Paris ont pour mission de montrer l’art contemporain. Il vaudrait mieux redéfinir leurs missions (puisqu’ils sont critiqués) plutôt que d’inventer un nouvel espace pour l’art contemporain au Louvre. De plus le Louvre perdrait de sa cohérence puisque les collections s’arrêtent a 1850. »

« À chaque époque sa place. À quand de l’art médiéval au centre Pompidou ? Assez de sens unique. »

« Ce n’est pas la vocation du Louvre. Pourquoi ne pas exposer Poussin à Ponpidou ? Génial, non ? »

« Le Louvre, Orsay et Beaubourg qui, jusqu’à présent étaient complémentaires, vont devenir concurrents sans pour autant avoir les memes moyens, ce qui est totalement ridicule. »

Les présentations d’art contemporain au Louvre ne semblent pas concluantes pour beaucoup :

« Rien qu’à voir ce qui est proposé actuellement dans le cadre de Contre-point, on comprend que cette politique…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Musées : Les dépôts à long terme à l’étranger, arguments contre, et arguments pour

Article suivant dans Musées : L’antenne du Louvre à Lens, arguments contre, et arguments pour