Exposition de portraits dessinés de la Collection Destailleur à Carnavalet Contenu abonnés


16/3/06 – Exposition - Paris, Musée Carnavalet - Connu sous le Second Empire comme architecte de pastiches de toutes époques et travaillant notamment pour les Rothschild, Hippolyte Destailleur constitua plusieurs collections de dessins à caractère tant documentaire qu’artistique.

JPEG - 154.8 ko
1. Cornelis Visscher (1629-1662)
Autoportrait, 1656
Pierre noire
Paris, Musée Carnavalet
Photo : Musée Carnavalet
JPEG - 106.7 ko
2. François-André Vincent (1746-1816)
Portrait Charge de
Joseph-Benoit Suvée
, 1772
Contre-épreuve de crayon
Paris, Musée Carnavalet
Photo : Musée Carnavalet

L’exportation de la première collection Destailleur à Berlin avait fait beaucoup de bruit, aussi les institutions parisiennes furent-elles par la suite très actives lors des ventes successives. La Bibliothèque nationale acheta des…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Deux paysages du XIXe siècle pour des musées français. Camille Corot et Georges Michel

Article suivant dans Brèves : L’art étrange de Charles-Frédéric Soehnée, à travers une exposition et un livre