Entre Beaubourg et le Louvre, quelle différence ? Contenu abonnés


Nous pourrions, pour parler de la nomination de Serge Lasvignes à la tête du Centre Pompidou, reprendre exactement l’article que nous avions consacré à l’arrivée de Catherine Pégard à la présidence du château de Versailles en ne le modifiant qu’à la marge. Les deux situations sont à peu près identiques : des personnalités proches du pouvoir, sans aucun passé dans l’administration de la Culture, aucune expérience des musées et pas davantage de compétences dans le domaine concerné (l’art ancien pour Catherine Pégard et l’art des XXe et XXIe siècles pour Serge Lasvignes), nommées à un poste pour lequel ils n’ont aucune légitimité. Une fois de plus, François Hollande démontre que pour ce qui touche à la culture, il n’est guère différent de Nicolas Sarkozy

On lit ici ou là que Catherine…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : À Paris, le mécénat va-t-il financer le vandalisme ?

Article suivant dans Éditorial : Saint-Roch : une nouvelle église parisienne en danger sous l’œil indifférent d’Anne Hidalgo