Edouard Dantan (1848-1897), peintre des ateliers, des figures et des rivages Contenu abonnés


Saint-Cloud, Musée des Avelines, du 10 octobre 2013 au 2 mars 2014.
Fermé pendant les vacances de Noël, du lundi 23 décembre 2013 au mardi 7 janvier 2014 inclus.

Heureux musée que celui de Saint-Cloud ! Sans prêter excessivement attention à la crise (« existentielle » !) des musées, celle dont parle presque trop bien Laurent Gervereau (voir l’article du 16 novembre 2013), il maintient vertueusement le cap, montre et développe son fonds permanent par divers dons et achats (à signaler, par exemple, le récente entrée (voir la brève du 6/8/12) d’un attendrissant pastel de Gaston La Touche, en préface à une prochaine exposition de cet excellent artiste clodoaldien), souscrit au sacro-saint besoin d’animation par des expositions autant que possible utiles, s’attachant à valoriser le passé de la ville (son château par exemple, ses fêtes, les souvenirs qui y subsistent d’expositions universelles) ou les quelques gloires artistiques locales plus ou moins connues et respectées par l’histoire de l’art. Après Les Duval Le Camus père et fils, une stimulante réhabilitation s’il en fut, voici donc Edouard Dantan (1848-1897), d’une famille d’artistes (un père sculpteur, un oncle caricaturiste), plaisant et zélé peintre de la Belle époque qui n’avait encore jamais bénéficié d’une rétrospective (une monographie1 avait bien paru en 2002 mais elle est à présent épuisée). Grâce au concours des descendants du peintre, nombre de ses peintures et pastels sont ici révélés au public et pour la plupart reproduits et commentés dans un catalogue parfaitement informé, d’autant que le précieux livre de raison de Dantan, toujours en main privée, a pu être numérisé à l’occasion de l’exposition et présenté comme tel au public, irremplaçable document sur la carrière d’un peintre confronté aux exigences de la clientèle : Dantan y a noté au fur et à mesure tous les prix et acheteurs des tableaux vendus par lui2. De ce fait, le catalogue donne en annexe une vaste et précieuse liste d’œuvres retrouvées et identifiées à partir de ces données3, comme on peut le faire rarement pour d’autres artistes.

JPEG - 308.5 ko
1. Edouard Dantan (1848-1897)
La Vocation des apôtres Pierre…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Splendore a Venezia. Art et Musique de la Renaissance au Baroque dans la Sérénissime

Article suivant dans Expositions : Esquisses peintes de l’époque Romantique : Delacroix, Cogniet, Scheffer...