Dites non au massacre des Serres d’Auteuil à l’occasion de l’enquête publique


JPEG - 291.3 ko
Le jardin des Serres d’Auteuil
Photo : Didier Rykner

Alors que la Fédération française de tennis clame partout que l’agrandissement de Roland-Garros sur les Serres d’Auteuil sera terminé en 2019, prenant ainsi ses désirs pour des réalités, va s’ouvrir le mardi 10 juin et pour un peu plus d’un mois une enquête publique sur ce projet.
On sait ce qu’il en est de ces procédures qui sont souvent, hélas, des parodies de concertation. Il n’empêche qu’une mobilisation importante des adversaires de ce vandalisme d’un jardin au profit du sport spectacle si cher à la Ville de Paris pourrait avoir une utilité réelle dans la lutte que mènent les associations. Il est donc fondamental que tous ceux que cette affaire scandalise concrétisent leur indignation en répondant à cette enquête.

Pour cela, comme l’explique le Bulletin Municipal Officiel de la Ville de Paris du 9 mai 2014, il faut soit se rendre en personne à la mairie du XVIe arrondissement1 entre le mardi 10 juin et le vendredi 18 juillet 2014 inclus2, soit envoyer ses observations par écrit au commissaire-enquêteur3. Nous encourageons donc tous les lecteurs de La Tribune de l’Art à participer à cette enquête publique, soit en se déplaçant, soit en écrivant. Une mobilisation importante est essentielle. Signalons aussi que tout le monde, y compris hors de nos frontières, peut participer. Nos nombreux lecteurs étrangers amoureux de la France et de son patrimoine ont ainsi une occasion de nous aider.

Les arguments pour s’opposer à cette opération ne manquent pas et vos pourrez en trouver beaucoup dans les nombreux articles que nous avons consacrés à cette affaire. Vous pouvez aussi évoquer le contre-projet imaginé par les associations dont la SPPEF. N’oubliez pas non plus, si vous ne l’avez pas déjà fait, de signer et de faire signer la pétition qui a déjà recueilli plus de 55 000 signatures : le commissaire-enquêteur peut déjà en prendre connaissance, il comprendra que l’opposition à ce projet est fondée et populaire. Ne dites plus : « que peut-on faire pour sauver les Serres d’Auteuil ? » si vous ne participez pas à cette enquête publique.


Didier Rykner, lundi 9 juin 2014


Notes

171 avenue Henri Martin, 75775 Paris CEDEX 16. Tél : 01 40 72 16 16.

2Horaires : lundi, mardi, mercredi et vendredi de 8 h 30 à 17 h, les jeudis de 8 h 30 à 19 h 30 et le samedi 21 juin 2014 de 9 h à 12 h (fermé les autres samedis et le dimanche). Signalons que le commissaire-enquêteur assurera des permanences les 12, 21, 25 et 30 juin, les 10 et 18 juillet à des horaires donnés dans le BMO.

3À l’attention de Marie-Claire Eustache, commissaire-enquêteur titulaire, à l’adresse de la mairie (voir note précédente).





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : Picasso et Jarry

Article suivant dans Éditorial : Une bonne nouvelle : l’autorisation de photographier à la National Gallery