Clash à la Commission du Vieux Paris à propos des Serres d’Auteuil


JPEG - 106.8 ko
Paris, Serres d’Auteuil
Au premier plan : Bacchanale par Jules Dalou
Photo : Didier Rykner

27/1/11 - Patrimoine - Paris, Serres d’Auteuil - Le 20 janvier dernier, la Commission du Vieux Paris a visité les Serres d’Auteuil afin de se rendre compte sur place de l’impact qu’aurait sur ce lieu le projet d’agrandissement de Roland-Garros (voir nos articles). La présidente de cette instance consultative, Danièle Pourtaud, adjointe au maire de Paris chargée du patrimoine, était présente.

Fort logiquement, les membres de la commission s’attendaient à ce que ce sujet brûlant soit à l’ordre du jour de la réunion qui devait avoir lieu aujourd’hui 27 janvier. Constatant qu’il n’en était rien, plusieurs d’entre eux ont demandé par mail à ce que cette question y soit ajoutée, sans succès.
A l’ouverture de la séance, les mêmes personnes revinrent à la charge. La discussion dura plus d’une heure pendant laquelle Danièle Pourtaud refusa catégoriquement que la commission débatte de ce dossier faute de l’avoir prévu dans l’ordre du jour...
On se demande à quoi peut donc servir une commission consultative qu’on ne consulte pas. Quelqu’un a même demandé si la Fédération Française de Tennis pourrait recevoir l’avis de la Commission sans qu’aucune réponse soit apportée à cette question. Il fut seulement promis que cette dernière serait consultée si la FFT décidait de rester à Paris et d’étendre Roland-Garros sur ce jardin protégé au titre des monuments historiques.
Constatant donc qu’on allait les mettre devant le fait accompli, neuf membres de la commission décidèrent alors de quitter la salle, un incident à notre connaissance unique pour cette institution plus que centenaire.

Cette forte réaction d’une partie des membres de la Commission du Vieux Paris vient après plusieurs prises de position récentes qui montrent que, comme dans le cas de l’Hôtel de la Marine, l’opinion publique est de plus en plus préoccupée par ce vandalisme à venir. Le 19 janvier notamment, le G8, c’est-à-dire le regroupement des huit grandes associations nationales de protection du patrimoine adressaient une lettre au président de la FFT pour dénoncer le projet parisien. Et le 25 janvier dans Le Monde (daté du 26 janvier), Françoise Hardy, qui manifestement n’avait pas été convaincue de la réponse de Bertrand Delanoë pleine de contre-vérités (voir l’article) reçue quelques semaines auparavant, signait en compagnie des membres du comité de soutien des Serres d’Auteuil une lettre ouverte adressée aux ministres de l’environnement, des sports et de la culture.

English version


Didier Rykner, jeudi 27 janvier 2011


P.-S.

Le 3 février, 14 membres-experts de la Commission du Vieux Paris ont envoyé un courrier au maire de Paris.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Ouverture de la BRAFA à Bruxelles

Article suivant dans Brèves : Le Sénat protège les ensembles mobiliers et règlemente les cessions des monuments de l’Etat