Le jardin des Serres d’Auteuil à l’agonie Contenu abonnés


JPEG - 600.2 ko
Un arbre du jardin botanique des Serres d’Auteuil
coupé lors du chantier d’extension de Roland-Garros
Photo : Sites et Monuments
Voir l'image dans sa page

12/11/16 - Patrimoine - Serres d’Auteuil - « La justice, c’est comme la sainte Vierge. Si on ne la voit pas de temps en temps, le doute s’installe ». Cette phrase, que Michel Audiard fait dire à Philippe Noiret dans l’excellent film Pile ou Face de Robert Enrico, Alexandre Gady nous la rappelle dans deux chroniques à propos de Roland-Garros, publiées dans L’Estampille-L’Objet d’Art et dans la revue de son association Sites et Monuments.

Encore ne connaissait-il pas la énième péripétie judiciaire de l’affaire de Roland-Garros, la plus dramatique peut-être. Alors que les serres chaudes sont désormais détruites, que des dizaines…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un tableau de Sérusier acquis par le Musée Van Gogh

Article suivant dans Brèves : Tours : la Commission nationale des secteurs sauvegardés dit non à l’aile Cligman

s