Disparition de Patrice Bellanger Contenu abonnés


JPEG - 24.4 ko
Patrice Bellanger
© SNA
Voir l'image dans sa page

14/2/14 - Disparition - Patrice Bellanger, décédé hier jeudi 13 février à la suite d’une longue maladie à l’âge de 69 ans, était l’un des rares marchands spécialisés dans la sculpture (de la Renaissance jusqu’au néoclassicisme) et certainement l’un des plus grands connaisseurs de cet art.
D’une famille d’antiquaires, il avait d’abord ouvert un magasin rue de la Chaise, puis s’installa boulevard Saint-Germain avant de reprendre les locaux de l’ancienne galerie Cailleux, faubourg Saint-Honoré, qui était si bien adaptée à la présentation des sculptures.

Patrice Bellanger privilégiait les terres cuites et le plâtre, aux dépens du marbre et surtout du bronze, car il confiait volontiers préférer les œuvres originales aux multiples, le…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Plusieurs œuvres de Maurice Denis mises en vente à Drouot

Article suivant dans Brèves : Un dessin de jeunesse de Seurat acquis par le Getty