Disparition d’Erik Löffler


15/6/16 - Disparition - Les visiteurs de la foire de Maastricht se souviendront longtemps de l’exceptionnel accueil, aussi scientifiquement informé que bienveillant, que leur réservait Erik Löffler (1967-2016) au stand du RKD situé à l’étage consacré aux arts graphiques. Son décès inattendu survenu le 28 mai dernier est une perte considérable pour le très renommé institut de documentation d’histoire de l’art à La Haye (Rijksbureau voor Kunsthistiorische Documentatie), dont il était devenu l’une des figures majeures.

Conservateur en place depuis 1997 après avoir fait ses études d’histoire de l’art à Utrecht, il était spécialisé dans les domaines du dessin et de la gravure des Pays-Bas du Nord et du Sud avec une attention particulière aux questions de topographie. D’une compétence parfaite, d’une imbattable qualité d’information, polyglotte accompli, tout à la fois érudit et versé dans la connaissance des ventes anciennes et dans le maniement des bases informatiques où le RKD est avec le Getty Provenance Index passé maître, Löffler laisse une impressionnante suite d’articles et de notes dans nombre de revues spécialisées (Oud Holland, le RKD Bulletin, Master Drawings, Delineavit et sculpsit, Kunst-en Antiekjournaal, Historisch Jaarboek voor Gelderland, Print Quarterly, les Cahiers Louis Couperus, etc.), ainsi que dans plusieurs catalogues d’exposition (par exemple un fondamental dictionnaire de tous les peintres actifs à La Haye entre 1600 et 1700 publié par la galerie Hoogsteder, La Haye, 1998). Une liste exhaustive de ses publications portant entre autres sur des artistes du XVIIe au XIXe siècle (Savery, Vermeyen, Bossuit, Vercruys, Bosboom) et sur les questions d’histoire des collections et des ventes a été mise en ligne par le RKD. Il emporte tous nos regrets et nous nous devons en tant que fidèle usager du RKD de saluer sa mémoire et de rappeler les services inlassablement efficaces qu’il sut rendre à la communauté des historiens d’art.


Jacques Foucart, mercredi 15 juin 2016





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Les pleurants préemptés par le Louvre

Article suivant dans Brèves : Une plaque en émail de Jean II Pénicaud préemptée par le Louvre