Deux portraits par Rembrandt Peale entrent au Columbus Museum


21/8/12 - Acquisitions - Columbus, Museum of Art - Le Columbus Museum vient de recevoir le don, par Dan et Kathelen Amos, des portraits de George et Martha Washington peints par Rembrandt Peale (ill. 1 et 2). Dotés de leur cadre d’époque, ces deux pendants avaient été commandés en 1855 par William Garraway Morehead, homme d’affaires de Philadelphie.


JPEG - 116.4 ko
1. Rembrandt Peale (1778-1860)
George Washington, 1855
Huile sur toile - 92,7 x 74,3 cm
Columbus, Museum of Art
Photo : Columbus, Museum of Art
JPEG - 122.6 ko
2. Rembrandt Peale (1778-1860)
Martha Washington, 1855
Huile sur toile - 92,7 x 74,3
Columbus, Museum of Art
Photo : Columbus, Museum of Art

Rembrandt fut l’élève de son père, Charles Willson Peale1 qui réalisa lui-même un certain nombre de portraits de George Washington dont il était proche. En 1795, il offrit à son fils, alors âgé de 17 ans, l’opportunité de peindre sur le vif le premier président des États-Unis ; un début de carrière prometteur pour le peintre qui étudia ensuite à la Royal Academy de Londres en 1801 auprès de Benjamin West et vécut à Paris entre 1808 et 1810 où il rencontra David.
Rembrandt Peale ne cessa de reprendre ce premier portrait de Washington, dont il effectua plusieurs copies. En 1823-1824, il le retravailla de nouveau dans le but de créer l’image idéale du père de la Nation, s’inspirant des autres portraits du héros peints par son père, par Gilbert Stuart, ou John Trumbull et même sculpté par Jean-Antoine Houdon. Il choisit l’effet du trompe-l’œil en plaçant Washington derrière une fenêtre ovale en pierre ornée de feuilles de chêne et couronnée de la tête de Jupiter, réalisant ainsi une effigie qui restera comme celle du Pater patriae (1824, États-Unis Congrès).
A partir de 1846, il commença à effectuer de nombreuses copies, jouant sur le fait qu’il était l’un des rares artistes encore vivants à avoir peint sur le vif le président ; il développa deux versions, l’une, la plus courante, montrant Washington en uniforme, l’autre le représentant en costume civil.
La version du Columbus Museum est du premier type tandis que le portrait de Martha s’inspire de celui que Charles Willson Peale réalisa en 1795, adaptée à l’âge de son mari. Le premier portrait par Rembrandt de Martha Washington conforme à ce modèle date de 1853, il en réalisa ensuite une dizaine de répliques. On connaît en outre dans les collections publiques cinq paires de portraits de George et Martha présentés dans cet ovale de pierre, notamment au Metropolitan Museum, à la National Portrait Gallery de Washington et au Morehead Planetarium and Science Center.
Rembrandt Peale fut aussi connu pour le portrait qu’il fit d’un autre président des États-Unis, celui de Thomas Jefferson.

English Version


Bénédicte Bonnet Saint-Georges, mardi 21 août 2012


Notes

1Charles Willson Peale donna à tous ses enfants, garçons et filles, des prénoms de peintre. Au moins trois d’entre eux, Raphaelle, Rubens, et Rembrandt devinrent eux-même peintres. Titian fut surtout naturaliste et peintre animalier, ainsi que photographe.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Œuvres de Laurent Pécheux récemment acquises par des musées

Article suivant dans Brèves : Les dernières acquisitions du Musée de la Vie romantique