Œuvres de Laurent Pécheux récemment acquises par des musées


19/8/12 - Acquisitions - Lyon, Dole, Turin, Ariccia, Rome - La lecture du catalogue de la rétrospective Laurent Pécheux (voir l’article) permet de découvrir plusieurs acquisitions, depuis 2008, d’œuvres de cet artiste dont nous n’avions pas eu connaissance et dont nous n’avons donc pas parlé. Cette exposition est l’occasion de revenir ainsi sur plusieurs de ces tableaux et dessins.


JPEG - 139.8 ko
1. Laurent Pécheux (1729-1821)
Jacob reproche à Laban de lui
avoir donné Léa au lieu de Rachel
, 1762
Plume et encre de chine, lavis gris
rehauts de blanc - 49,2 x 37,2 cm
Lyon, Musée des Beaux-Arts
Photo : Musée des Beaux-Arts de Lyon
JPEG - 69.6 ko
2. Laurent Pécheux (1729-1821)
L’Annonciation
Lavis gris, pierre noire - 37 x 28 cm
Dole, Musée des Beaux-Arts
Photo : Musée des Beaux-Arts de Dole

Deux musées français ont pu faire entrer chacun un dessin dans leurs collections.
Le premier (ill. 1) a été acheté par Lyon auprès de la galerie Terradès à Paris en 2008. Il s’agit soit d’une étude très poussée, soit d’un ricordo pour un tableau conservé au Musée des Hospices Civils de Lyon1. Le second est venu enrichir le Musée des Beaux-Arts de Dole en 2009, qui l’a acquis directement auprès d’une collection particulière. Cette Annonciation a appartenu à Philippe de Chennevières. Elle est sans doute préparatoire, malgré quelques différences, non à la toile de même sujet peinte pour la Collégiale de la ville comme on le pensait à l’origine, mais plutôt pour une autre Annonciation récemment réapparue, appartenant à une collection particulière, et montrée dans l’exposition.
Laurent Pécheux est un grand dessinateur. La plupart de ses œuvres graphiques, comme ces deux feuilles, sont exécutées à l’encre et au lavis, dans une technique très spontanée et très maîtrisée qui fait parfois penser au style de Nicolas Poussin ou de Charles Mellin. Ceci est particulièrement visible dans un dessin conservé au Palais Madame, lui aussi exposé actuellement à Dole (cat. 92), Le Bienheureux Amédée IX, duc de Savoie, intercède auprès de la Sainte Trinité pour le peuple de Verceil affligé de la peste.


JPEG - 42.2 ko
3. Laurent Pécheux (1729-1821)
Deux figures debout
Pierre noire - 18,8 x 13,2 cm
Turin, Galleria Sabauda
Photo : Bolaffi Ambassador
JPEG - 62.4 ko
4. Laurent Pécheux (1729-1821)
Jésus parmi les docteurs
Huile sur toile - 61 x 74 cm
Turin, Galleria Sabauda
Photo : Galleria Sabauda

La Galleria Sabauda a, pour sa part, acheté aux enchères en 2011, chez Bolaffi Ambassador à Milan, le 30 mars 2011, pour 2 400 €, un carnet de 72 croquis2 (ill. 3). Elle a surtout, « entre 2010 et 20123 » acquis auprès de la galerie turinoise La Bottega di San Luca Jésus parmi les docteurs (ill. 4), un des quatre tableaux commandés par le peintre belge Joseph Beke à Laurent Pécheux. Ces toiles représentaient par ordre d’exécution La Mort de la Vierge (Lyon, Musée des Beaux-Arts), La Pentecôte (Turin, galerie Bennapi), Jésus parmi les docteurs et La Purification de la Vierge (Lyon, Musée des Beaux-Arts) et elles furent utilisées par leur commanditaire (peut-être à l’insu de Pécheux) pour peindre de grands formats destinés à la chapelle Notre-Dame-de-Thuyne de la cathédrale Saint-Martin d’Ypres4.

PNG - 356.4 ko
5. Laurent Pécheux (1729-1821)
Sainte Catherine de Sienne accueille le pape Grégoire XI
à son retour d’Avignon à Rome, avec la curie, le 13 janvier 1377

Huile sur toile - 102,5 x 197 cm
Ariccia, Museo del Barocco
Photo : D. R.

En 2007 - nous en avions parlé ici - le Musée du baroque romain à Ariccia avait reçu une importante donation de Fabrizio Lemme. Celle-ci comportait un tableau de Laurent Pécheux (ill. 5), un modello (ou un ricordo) pour la peinture du cul-de-four de l’église Sainte-Catherine-de-Sienne à Rome (1769-1773). Cette église conserve également une maquette peinte dans la forme de l’œuvre définitive qui comporte plusieurs différences, à la fois avec cette dernière et avec le tableau d’Ariccia. Pécheux, même si cet aspect est par la force des choses peu représenté dans l’exposition de Dole, fut en effet un décorateur, tant à Rome qu’à Turin. Il peignit notamment un plafond au Palais Borghèse, Les Noces de l’Amour et de Psyché (1774-1775) et un autre à la Villa Borghèse, L’Assemblée des Dieux (1777-1782).


JPEG - 61.8 ko
6. Laurent Pécheux (1729-1821)
Portrait du père François Jacquier
Huile sur toile - 47 x 36,5 cm
Rome, La Trinité-des-Monts
Photo : D. R.

Enfin, l’exposition Pécheux présente également un tableau, Portrait du père François Jacquier, mathématicien, devant une équation (ill. 6), acheté à la galerie Kugel à Paris en 2012 par les Pieux établissements de la France à Rome et à Lorette. Rappelons que cette fondation française a pour objectif d’entretenir les communautés religieuses qui desservent ses cinq églises (Saint Louis des Français, La Trinité-des-Monts, Saint Nicolas des Lorrains, Saint Yves des Bretons et Saint Claude des Francs-Comtois de Bourgogne) et d’assurer l’accueil des pèlerins francophones à Rome. Cette toile a été acquise pour les collections du couvent de la Trinité-des-Monts. Le Père Jacquier, un savant astronome, physicien et mathématicien appartenant à l’ordre des Minimes, fut en effet notamment professeur d’histoire ecclésiastique au collège de la Trinité-des-Monts. Il est également connu pour avoir publié, avec le père Le Sueur, un commentaire perpétuel sur les principes mathématiques de La Philosophie naturelle de Newton. Il est ici représenté en mathématicien, méditant devant une équation différentielle.

English Version


Didier Rykner, dimanche 19 août 2012


Notes

1A propos de ce musée, pour l’instant fermé et dont l’avenir est encore en suspens, voir cet article.

2Non présenté dans l’exposition.

3Historique (imprécis) donné dans la notice du catalogue.

4Beke n’eut le temps d’en exécuter que deux, La Mort de la Vierge et Jésus parmi les docteurs, quatre autres étant peints ensuite par Joseph-Benoît Suvée.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Une peinture de Juan Comba préemptée par l’Etat espagnol pour le Patrimonio Nacional

Article suivant dans Brèves : Deux portraits par Rembrandt Peale entrent au Columbus Museum