Dessins, tableaux, sculptures : plusieurs ventes chez Artcurial


20/3/17 – Marché de l’art – Paris – Jean-Baptiste Delestre fut l’élève du baron Gros sur lequel il écrivit une biographie publiée en 1845. Si son activité de peintre - il exposa au Salon entre 1838 et 1847 - est mal connue, il fut un collectionneur actif et réunit notamment de nombreux dessins de son maître. Le goût de l’art fut une caractéristique familiale qui se transmit jusqu’à son arrière-petit-fils, Gaston Delestre, expert en tableaux anciens et bon connaisseur de Gros et de Gustave Courbet. Sa collection qu’Artcurial dispersera mercredi prochain contient, rien d’étonnant, un grand nombre de feuilles de Gros provenant directement de Jean-Baptiste Delestre. Parmi ces œuvres, qui vont du simple croquis aux études d’ensemble, la plupart réalisées à la plume, d’autres à la pierre noire dans le style très virevoltant caractéristique de cet artiste, nous retiendrons deux dessins.


JPEG - 521.1 ko
1. Antoine-Jean Gros (1771-1835)
Bucéphale dompté par Alexandre
Plume et encre brune, lavis de sépia - 19,8 x 28,8 cm
Vente Artcurial 22/3/17
Photo : Artcurial
Voir l'image dans sa page
JPEG - 574.6 ko
2. Antoine-Jean Gros (1771-1835)
La Reddition d’Ulm
Plume et encre brune, pierre noire - 23 x 31,50 cm
Vente Artcurial 22/3/17
Photo : Artcurial
Voir l'image dans sa page

Le premier représente Bucéphale dompté par Alexandre (ill. 1). On ne saurait imaginer trait plus libre et plus vigoureux que celui de Gros qui se montre ici totalement romantique. On ne sait exactement ce qui relève de l’intention de l’auteur et de la tache d’atelier tant l’ensemble se fond dans un tout parfaitement harmonieux. Il s’agit incontestablement d’un des chefs-d’œuvre de la vente.
Le second, dont la main n’est pas moins sûre, représente La reddition d’Ulm (ill. 2), une composition que Gros ne traita finalement pas dans un grand tableau. Là encore, on peut admirer la manière dont la plume élabore les formes à grands traits. les deux grenadiers à gauche sont presque abstraits si on les regarde de près, leur forme apparaissant clairement dès que l’on s’éloigne. Espérons que les musées français pourront acquérir quelques-unes de ces feuilles magnifiques.
Le reste de la vente n’est pas moins intéressant. À côté de dessins de Jean-Baptiste Delestre lui-même d’après Gros, on trouve des feuilles françaises des XVIIIe et XIXe siècles (parmi lesquels un Géricault), et une petite huile de Gustave Courbet.


JPEG - 127.2 ko
3. Claude Michel, dit Clodion
Le Chasseur
Terre cuite - H. 35,50 cm
Vente Artcurial 23/3/17
Photo : Artcurial
Voir l'image dans sa page
JPEG - 173.9 ko
4. Pietro Pacilli (1720-1773)
Saint Camille de Lellis, 1750-53
Terre cuite - H. 50 cm
Vente Artcurial 23/3/17
Photo : Artcurial
Voir l'image dans sa page

Le jeudi 23 mars verra se succéder deux ventes. La première est consacrée à la sculpture, essentiellement de nombreuses terres cuites. Les estimations sont extrêmement raisonnables, notamment pour les œuvres anonymes, dont certaines sont de remarquable qualité. Signalons parmi celles dont l’auteur est connu Un chasseur par Clodion (ill. 3), d’une grande force plastique malgré le bras droit manquant, ou une esquisse pour Saint Camille de Lellis, un marbre se trouvant dans Saint-Pierre de Rome par le sculpteur baroque Pietro Pacilli (ill. 4).


JPEG - 764.4 ko
5. François-André Vincent (1746-1816)
Le jeune Pyrrhus à la cour de Glaucias
Plume et encre noire et brune, lavis brun,
rehauts de blanc -33,5 x 40,4 cm
Vente Artcurial 23/3/17
Photo : Artcurial
Voir l'image dans sa page
JPEG - 700.8 ko
6. Anne-Louis Girodet-Trioson (1767-1824)
Éole déchaine les vents contre les vaisseaux troyens
Crayon noir - 25,8 x 35 cm
Vente Artcurial 23/3/17
Photo : Artcurial
Voir l'image dans sa page

La deuxième vente du 23 mars, plus classiquement, est formée de dessins et tableaux. Là encore, les œuvres importantes ne manquent pas, parmi lesquelles on compte un dessin de Watteau, plusieurs de François Boucher, deux superbes feuilles de François-André Vincent (ill. 5), un très beau Girodet (ill. 6) ou encore un portrait de Mme Bro par Géricault...


JPEG - 133.8 ko
7. Bartolomeo Schedoni (1578-1615)
Sainte Famille avec saint Jean-Baptiste
Huile sur panneau transposé sur toile - 54 x 45 cm
Vente Artcurial 23/3/17
Photo : Artcurial
Voir l'image dans sa page
JPEG - 547.7 ko
8. James Tissot (1836-1902)
Portrait de Mathilde Sée
Pastel sur toile préparée - 61,50 x 77 cm
Vente Artcurial 23/3/17
Photo : Artcurial
Voir l'image dans sa page

Les tableaux ne sont pas en reste avec une Sainte Famille et saint Jean-Baptiste de Bartolomeo Schedoni (ill. 7), des toiles de Nattier et de Boucher, ainsi qu’un pastel sur toile de James Tissot (ill. 8).


Didier Rykner, lundi 20 mars 2017





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un tableau et deux dessins offerts par Jeffrey Horvitz au Petit Palais

Article suivant dans Brèves : Le Musée Fabre préempte deux peintures de George-Daniel de Monfreid