Le Musée Fabre préempte deux peintures de George-Daniel de Monfreid Contenu abonnés


20/3/17 - Acquisitions - Montpellier, Musée Fabre - L’étude Beaussant-Lefèvre dispersait à Drouot le 8 mars dernier des œuvres et souvenirs d’Henry de Monfreid, aventurier, écrivain Les Secrets de la Mer Rouge, et accessoirement marchand de perles, de haschich, et d’armes. Il y figurait aussi des estampes et des toiles de la main de son père, George-Daniel de Monfreid, peintre plus réputé que son fils. À cette occasion, le Musée Fabre a préempté un paysage de Lozère et un autoportrait (ill. 1 et 2), pour 22 499 et 37 499 euros (frais inclus).


JPEG - 42.7 ko
1. George-Daniel de Monfreid (1856-1929)
Paysage de Lozère, Vareilles, 1891
Huile sur toile - 71,5 x 91,5 cm
Montpellier, Musée Fabre
Photo : Beaussant-Lefèvre
Voir l'image dans sa page
JPEG - 215.2 ko
2. George-Daniel de Monfreid (1856-1929)
Autoportrait,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Dessins, tableaux, sculptures : plusieurs ventes chez Artcurial

Article suivant dans Brèves : Degas, tableaux et dessins anciens : plusieurs ventes chez Christie’s Paris