Desportes Contenu abonnés


Auteurs : Georges de Lastic et Pierre Jacky

Quarante ans se sont écoulés entre la soutenance du mémoire de Georges de Lastic sur François Desportes (1969), constituant le premier catalogue raisonné de son œuvre, et la publication de celui-ci (2010). C’est Pierre Jacky qui a repris les travaux de Georges de Lastic après la mort de ce dernier, pour aboutir aujourd’hui à cet ouvrage en deux tomes, publié aux éditions Monelle-Hayot. Le premier volume est consacré à la monographie du peintre1, le second au catalogue raisonné de son œuvre gigantesque, dispersé dans de nombreuses collections publiques et privées et dont le musée de la Chasse et de la Nature conserve en toute logique un bel ensemble comme le rappelle Claude d’Anthenaise2 (voir l’article sur l’exposition Georges de Lastic. Le Cabinet d’un amateur).
Ce n’est donc pas la rareté mais l’abondance des œuvres qui compliqua la tâche des deux auteurs, d’autant que des centaines de tableaux ont été attribués à tort à François Desportes, ses toiles étant souvent confondues avec celles de son fils et de son neveu, Claude-François et Nicolas, voire avec les peintures de Jean-Baptiste Oudry. Chose rare, le fonds de son atelier a été conservé (manufacture nationale de Sèvres) : il comporte plusieurs centaines de dessins et d’études peintes qui révèlent la spontanéité et la technique de l’artiste, permettant de suivre l’élaboration d’un grand nombre de ses toiles.
Toutes les œuvres localisées sont reproduites, en couleur pour la plupart, et sont accompagnées de notices complètes. Pierre Jacky a tenté de dater les peintures, qui sont donc classées par ordre chronologique, contrairement aux dessins organisés par thème. Il a choisi d’intégrer les études peintes dans la catégorie des peintures. Le catalogue signale aussi une série d’œuvres « à confirmer » parce que l’auteur ne les a vues qu’en photographie et qu’il est difficile de les attribuer à François, Claude-François ou Nicolas Desportes. D’autres ont une « attribution problématique » ; il est…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Simon Vouet en Italie

Article suivant dans Publications : In the Presence of Things. Four Centuries of European Still-Life Painting