In the Presence of Things. Four Centuries of European Still-Life Painting Contenu abonnés


Auteurs : Collectif, sous la direction de João Carvalho Dias

L’exposition qui vient de se terminer à la Fondation Calouste Gulbenkian de Lisbonne et que nous n’avons malheureusement pas pu voir reflète la politique très active de cette institution bien connue pour ses riches collections mais aussi pour l’organisation de manifestations marquantes. C’est le cas de ce projet ambitieux qui étudie l’histoire de la Nature morte pendant quatre siècles. Un premier volet, réalisé en 2010 (12 février - 2 mai), avait concerné les XVIIe et XVIIIe siècles ; le second (21 octobre 2011 - 8 janvier 2012) s’attachait au XIXe et à la première moitié du XXe siècle. Ce sont donc deux catalogues formant diptyque qui gardent trace de ces présentations conçues par des commissaires ad hoc (Peter Cherry pour la première et Neil Cox pour la seconde) et avec le commissariat interne de Maria Rosa Figueiredo, conservateur en chef à la Fondation Gulbenkian.

Si l’ampleur du sujet envisagé peut surprendre, on doit saluer l’ambition d’une approche à la fois ouverte à un large public par le champ couvert et la qualité des œuvres montrées, et le caractère scientifique du propos dont atteste le choix des commissaires, le Dr Peter Cherry, du Trinity College de Dublin, spécialiste du sujet quant à l’art espagnol du XVIIe siècle pour le premier volume, et le Professeur Neil Cox de l’Université d’Essex, spécialiste de l’art du XXe siècle et de la phénoménologie pour le second volume. De fait, ces publications se présentent de la meilleure manière qui soit, c’est à dire en alliant des essais problématiques très éclairants sur le sujet, et un catalogue à proprement parler richement nourri de vraies notices d’œuvres, ce qui est évidemment délectable. Plusieurs autres chercheurs sont invités et livrent des textes sur des questions précises, en particulier dans le premier volume ; il faut mentionner que le projet initial prévoyait une seule exposition, et donc un seul catalogue, de très grande ampleur, que des questions techniques ont dû transformer en un projet à…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Desportes

Article suivant dans Publications : Ouvrages reçus en décembre 2011