Découverte d’un nouveau Georges de La Tour en Espagne Contenu abonnés


JPEG - 33.5 ko
Georges de La Tour
Saint Jérôme lisant
Huile sur toile
Voir l'image dans sa page

3/6/05 - Découverte - Espagne - Cela fait dix ans qu’une œuvre de Georges de La Tour n’était pas réapparue1, depuis le Saint Jean-Baptiste aujourd’hui au musée de Vic-sur-Seille. Les liens de l’artiste lorrain avec l’Espagne sont nombreux. Par ses affinités avec le caravagisme clair de certains de ses peintres (Maino, Vélasquez jeune...), ce pays s’est toujours intéressé à La Tour et le Musée du Prado a acquis grâce aux arrérages Villaescusa en 1991, en vente publique à Londre, Le joueur de Vielle aveugle, œuvre de jeunesse. On sait que Goya a, dans sa correspondance, décrit un tableau aujourd’hui disparu (Garçon à la pipe). Par ailleurs, les toiles de Rennes (Le Nouveau-Né) et de Nantes (Le vielleur)…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Nomination d’Emmanuel Starcky comme directeur du château de Compiègne

Article suivant dans Brèves : Un grand tableau de Benedetto Luti acheté par le musée de Messine