Chronique Semaine de l’Art n° 19 : Le vandalisme à Paris, encore et toujours... Contenu abonnés


Ce texte est la transcription de la chronique de l’émission La Semaine de l’Art n° 19 du 22 mai 2014.

JPEG - 187.9 ko
Démolition des maisons anciennes qui
abritaient la Samaritaine
Photo : Didier Rykner

Alexandre Gady, dans Le Monde, publie aujourd’hui un point de vue qui replace l’affaire de la Samaritaine sur son vrai terrain, celui du droit et de la manière dont certaines grandes entreprises, notamment LVMH, parviennent à obtenir d’une Ville de Paris particulièrement complaisante des dérogations dont un simple particulier serait bien en peine de bénéficier.
Il y a des règles, en l’occurrence un Plan Local d’Urbanisme, pourtant conçu par la ville de Paris elle même, assez bien d’ailleurs. Trop bien peut-être. Dès qu’un projet porté par un investisseur ne convient pas au PLU, on n’adapte pas le projet, on adapte le PLU, faisant ainsi des règles d’exception pour plaire à quelques puissants. Dans le…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Chroniques : Chronique Semaine de l’Art n° 18 : Le Louvre et Versailles face au scandale Ahae

Article suivant dans Chroniques : Chronique Semaine de l’Art n° 20 : Incendies dans les monuments historiques, une fatalité ?