Anne Hidalgo favorable à l’open data : et les photos d’œuvres ? Contenu abonnés


JPEG - 66.2 ko
Jules Jollivet (1794-1871)
Évangélistes
Décor de la chapelle Saint-Louis
Peinture à la cire sur le mur
Paris, église Saint-Louis-en-l’Île
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

Anne Hidalgo, nouvelle maire de Paris, est favorable à l’open data comme l’un de ses innombrables communiqués de presse nous l’apprend fièrement. On y lit ainsi qu’ « à partir du 17 avril 2014, tous les marchés publics de la Ville de Paris comportent une clause open data […] obligeant le futur prestataire à libérer les données produites dans le cadre de l’exécution du marché auquel il répond ». Formidable, on ne peut qu’être absolument en phase (pour une fois) avec elle.

Seul petit problème, qu’elle ne connaît peut-être pas, mais dont nous sommes ravi de l’informer : toutes les photographies des…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : Nommée pour son absence de compétence scientifique ?

Article suivant dans Éditorial : Qui sera le prochain ?