Acquisition d’un Devéria par le Musée des Beaux-Arts de Pau et d’un Heim par le Musée d’Art et d’Histoire de Belfort Contenu abonnés


17/09/03 - Acquisitions - Pau, Musée des Beaux-Arts et Belfort, Musée d’Art et d’Histoire - Les musées français profitent intelligemment de la nouvelle législation sur les ventes volontaires qui permet d’acquérir, après la vente, des objets n’ayant pas été adjugés, souvent en raison d’une estimation excessive. Fin juin, chez Sotheby’s à Paris, deux musées de Province ont pu ainsi acheter deux jolis tableaux du XIXe siècle qui s’inscrivent parfaitement dans leurs collections. Le musée Carnavalet avait acheté également, dans les mêmes conditions, un modello d’Hippolyte Flandrin (voir à la date du 8/08/03)
Le Musée de Pau a renforcé son fond Eugène Devéria (1805-1865) en se portant acquéreur de Marguerite d’Anjou, reine d’Angleterre, protégeant son fils Edouard, prince de Galles,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un tableau de Gustave Courbet acheté par le Musée André Malraux du Havre

Article suivant dans Brèves : Acquisitions récentes du Fitzwilliam Museum de Cambridge