Contenu abonnés

Une exposition de dessins anciens chez Nicolas Schwed

1. Leonaert Bramer (1596-1674)
Le Corps du Christ porté par les anges
Lavis d’encre grise et rehauts de gouache blanche - 38,9 x 57,5 cm
Chez Nicolas Schwed
Photo : OMD Sarl
Voir l´image dans sa page

17/5/22 - Marché de l’art - Paris - La sélection de dessins proposée par Nicolas Schwed dans sa récente exposition qui a ouvert il y a quelques jours est d’une qualité tout à fait remarquable. Alors que certains prétendent parfois qu’on ne trouve plus rien dans le domaine du dessin ancien, cet accrochage - accompagné d’un catalogue - leur apporte un brillant démenti. Le nombre de feuilles très importantes est en effet frappant, et nous ne les reproduirons pas toutes ici en ne sélectionnant que quelques-unes d’entre elles. Les amateurs ne s’y sont d’ailleurs pas trompés. Beaucoup sont déjà vendues à des collectionneurs privés mais aussi à des musées. Deux feuilles que nous souhaitions reproduire l’ont été par une institution française : si nous ne pouvons pas encore révéler de laquelle il s’agit, nous les reproduisons tous les deux ici (ill. 1 et 2) en nous promettant d’y revenir en détail lors d’un prochain article.


2. Giovanni Paolo Scheppers, dit Pablo Schepers (vers 1540-1577)
Les apôtres agenouillés devant la Vierge, étude de coupole
Pierre noire, plume et encre brune, lavis gris, aquarelle - 40,6 x 27,9 cm
Chez Nicolas Schwed
Photo : OMD Sarl
Voir l´image dans sa page

3. Giovanni Francesco Barbieri, dit le Guerchin (1591-1666)
La Mort de saint Joseph
Sanguine et craie noire - 37,6 x 41,3 cm
Chez Nicolas Schwed
Photo : OMD Sarl
Voir l´image dans sa page

Si les dessins de Guercino ne sont pas rares, il est en revanche peu fréquent d’en voir un d’une telle taille, réalisé dans une technique - la craie colorée - qu’il pratiqua assez peu et qui n’est pas sans rappeler celle d’artistes florentins du XVIIe siècle. Cette Mort de saint Joseph (ill. 3), qui a fait partie de la collection de Thomas…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.