Une banque belge veut vendre ses œuvres d’art Contenu abonnés


JPEG - 107.5 ko
Jacob Jordaens (1593-1678)
Apollon et Marsyas, vers 1625
Huile sur toile - 146 x 117 cm
Collection Belfius Banque
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

16/12/12 - Inaliénabilité - Belgique - La « culture pour tous » : un beau précepte défendu par la banque belge Belfius, propriétaire d’une collection riche de quelque 4500 œuvres d’art ; elle n’en est pas peu fière et elle le revendique : « Banque de relations solidement ancrée au niveau local, Belfius entend jouer pleinement son rôle sociétal et offrir une réelle valeur ajoutée à la collectivité, notamment en partageant autant que possible sa collection d’art avec le grand public. » « Culture pour tous, chacun pour soi » : la banque, soucieuse de faire des économies, a décidé de se défaire de certaines de ses œuvres.
Le…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Les clés d’Alger resteront au Musée de l’Armée

Article suivant dans Brèves : Les tableaux du XVIIe des églises de Paris, à Nantes