Une Allégorie de Charles Landelle acquise par Blois Contenu abonnés


14/11/16 - Acquisition - Blois, Musée des Beaux-Arts - La Renaissance est chez elle à Blois. La Renaissance réinterprétée par le XIXe siècle l’est tout autant. L’acquisition par le Musée des Beaux-Arts, qui se trouve dans le château de Blois, d’une Allégorie de la Renaissance par Charles Landelle (ill. 1) est donc parfaitement logique. Cette esquisse, achetée à la galerie L’Horizon Chimérique de Bordeaux, est préparatoire à un tableau conservé (mais pas exposé) au Musée de Sens (ill. 2). Une autre toile de même sujet, de dimensions à peu près semblables, a été commandée en 1848 pour une salle du Louvre (la salle des Bijoux), présentée au Salon de 1853, et déposée au château de Fontainebleau depuis 1932 (ill. 3).


JPEG - 85.2 ko
1. Charles Landelle (1821-1908)
La Renaissance
Huile sur toile - 58,5 x…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Une aquarelle de James Tissot acquise par la Tate Britain

Article suivant dans Brèves : Un Vuillard de plus pour Orsay