Un tableau de Luca Penni acquis par le Louvre


JPEG - 98.1 ko
Luca Penni (vers 1500-1557)
Auguste et la sibylle de Tibur
Huile sur panneau - 84 x 103 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : D. R.

31/12/12 - Acquisition - Paris, Musée du Louvre - Hasard du marché de l’art : alors que les œuvres peintes conservées de Luca Penni sont extrêmement rares, le Musée du Louvre a pu acquérir (auprès de la galerie Jan Muller Antiques à Bruxelles) un tableau de ce maître, hélas dans un état de conservation moyen, qui a pu ainsi être intégré à la remarquable rétrospective qu’il lui consacre jusqu’au 14 janvier 2012.

Le sujet est connu : Auguste, voulant savoir si le monde verrait naître un homme plus grand que lui, posa la question à la sibylle qui lui désigna dans le ciel une apparition de la Vierge et l’enfant. La scène se situe au sommet du Capitole, surplombant le forum romain que l’on voit en arrière plan, à l’emplacement où s’élèvera la basilique de l’Aracoeli (la sibylle ayant dit, lors de la vision : « Haec ara coeli », « Ceci est l’autel du ciel »).
L’attribution au peintre italien a pu être faite par comparaison avec des œuvres certaines telles que la pseudo Justice d’Othon déjà au Louvre dont les types physiques sont fort proches, ou les estampes gravées d’après ses dessins. Les coloris acides aux nuances subtiles typiquement maniéristes sont également proches de ce dernier tableau.
Dans l’essai de catalogue sommaire des peintures de Penni établi par Dominique Cordellier dans l’ouvrage accompagnant l’exposition du Louvre, seuls douze tableaux sont répertoriés. Sept sont dans des collections publiques1, dont trois au Louvre : les deux cités ici plus une œuvre de l’atelier (Diane et Actéon acquis en 1952).

English Version


Didier Rykner, lundi 31 décembre 2012


Notes

1Le Christ déposé sur la pierre de l’onction, cathédrale Saint-Etienne d’Auxerre ; Vénus embrassant l’Amour, Musée du Berrry à Bourges, montré à l’exposition ; Henri II (Penni ?) au Musée Condé de Chantilly ; Pietà, Lille, Musée des Beaux-Arts.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Vignon, Sarazin et Corneille : trois tableaux du XVIIe siècle acquis par le CMN

Article suivant dans Brèves : Nouveau scandale patrimonial sur le site de l’hôpital Laënnec