Un Rembrandt révélé à Maastricht par la Galerie Talabardon & Gautier Contenu abonnés


JPEG - 116.6 ko
1. Rembrandt van Rijn (1606-1669)
L’Odorat, ou Le Patient inconscient vers 1624-1625
Huile sur panneau - 21,6 x 17,8 cm
Collection particulière
Photo : Galerie Talabardon & Gautier

9/3/16 - Découverte - Rembrandt - Un «  sleeper », dans le vocabulaire anglo-saxon du marché de l’art, est une œuvre importante mais vendue aux enchères comme rien, ou en tout cas pas du tout comme ce qu’elle est réellement. L’acheteur, s’il peut faire reconnaître sa découverte, est alors un véritable découvreur.
La réputation de la galerie Talabardon & Gautier dans ce domaine n’est plus à faire. On se rappelle du Friedrich qu’elle avait acquis dans une petite vente de province (voir l’article), estimé quelques dizaines d’euros et qui s’était finalement vendu une somme conséquente, mais loin du prix…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Le Musée des Tissus de Lyon toujours gravement menacé

Article suivant dans Brèves : Enfin un espoir pour le Musée des Tissus et des Arts décoratifs