Un moulin de Mondrian pour Kansas City


JPEG - 151.1 ko
Piet Mondrian (1872-1944)
Moulin, 1905-1907
Huile sur toile - 74,3 × 96,5 cm
Kansas City, Nelson-Atkins Museum of Art
Photo : Nelson-Atkins Museum of Art

18/10/16 - Acquisition - Kansas City, Nelson-Atkins Museum of Art - Plus connu pour ses des carrés blancs quadrillés de couleurs primaires évoquant par exemple la ville de New York, Mondrian commença par peindre des paysages figuratifs dans la campagne hollandaise. Une exposition du Musée Orsay avait montré cette évolution cohérente de son art, en présentant des œuvres de 1892 à 1914, « sur les chemins de l’abstraction »1 . On y voyait une série d’arbres dont les lignes petit à petit s’épuraient, se géométrisaient au fil des ans. Les moulins, peints à différents endroits, furent eux aussi repris par l’artiste à des époques différentes et témoignent de ses penchants tour à tour néo-impressionnistes, fauves, symbolistes, cubistes...

C’est l’un de ces moulins, peint encore dans une veine naturaliste, vers 1905-1907, que vient d’acheter le Nelson-Atkins Museum of Art de Kansas City dans une vente privée, par l’intermédiaire de Christie’s. Cette acquisition est faite en l’honneur de Henry W. Bloch, généreux mécène du musée qui, en juillet 2015, a donné sa collection de peinture impressionnistes et post-impressionnistes2.

L’œuvre s’inscrit tout d’abord dans une continuité avec la tradition du paysage hollandais du XVIIe siècle. La silhouette du moulin se détache sur un ciel lourd traversé d’une lumière froide qui se reflète dans l’eau au premier plan. Il reste marqué par l’École de la Haye elle-même influencée par l’École de Barbizon. Mais, déjà, il structure sa composition de lignes perpendiculaires, notamment les ailes du moulin et le ciel divisé en bandes sombres et lumineuse.


Bénédicte Bonnet Saint-Georges, mardi 18 octobre 2016


Notes

1« Mondrian de 1892 à 1914, les chemins de l’abstraction », du 27 mars au 14 juillet 2002, Paris, Musée d’Orsay.

2Cette importante donation, qui nous avait échappée, fera l’objet d’un prochain article.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Plusieurs dessins des Boutet de Monvel pour Orléans

Article suivant dans Brèves : La donation Marlene et Spencer Hays : 187 œuvres pour Orsay