Un Autoportrait de Jan van Mieris acquis par Leyde


JPEG - 84.8 ko
Jan Van Mieris
Autoportrait, vers 1685
Huile sur toile - 80,4 x 64,3 cm,
Leyde, Museum De Lakenhal.
Photo : Bob Haboldt & Co

3/7/14 - Acquisition - Leyde, Museum De Lakenhal - Moins connu que les autres membres de sa famille1 , tout simplement parce qu’il est mort très jeune, Jan Van Mieris était pourtant un peintre ambitieux ; c’est du moins ce que suggère le petit corpus de tableaux qu’on lui attribue. Son autoportrait a récemment été acquis par le Museum De Lakenhal de Leyde, auprès de la galerie Haboldt. Le musée conserve une copie de ce tableau, réalisée en 1744 par Frans le Jeune, neveu du peintre.

Jan Van Mieris se représente une palette dans la main gauche, tandis qu’il trace un dessin de la main droite, levant les yeux vers le spectateur. Il détaille avec minutie son vêtement - les reflets de la soie, le velours de son manteau -, qui envahit la composition et donne une prestance certaine au modèle. Son visage est décrit avec réalisme, jusqu’à la petite cicatrice au coin de la lèvre.
Né à Leyde, Jan van Mieris se forma d’abord auprès de son père, Frans Van Mieris - que l’on classe parmi les Fijnschilders ou peintres précieux dans la ligné de Gerrit Dou -, puis auprès de Gérard de Lairesse à Amsterdam. Il se rendit en Italie vers 1688, à Venise, Florence et Rome où il mourut subitement en 1690. Il réalisa des portraits et des scènes de genre, certaines de ses œuvres ont été gravées à Amsterdam par Abraham Blooteling (1640-1690).


Bénédicte Bonnet Saint-Georges, jeudi 3 juillet 2014


Notes

1Son père, Frans van Mieris de Oudere ou Frans Mieris l’Ancien (1635-1681), son frère Willem van Mieris (1662-1747), son neveu Frans van Mieris le Jeune (1689-1763).





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un dessin de Vincent acquis par le Nationalmuseum de Stockholm

Article suivant dans Brèves : De très belles ventes londoniennes