Tableaux et dessins du XIXe siècle exposés rue Chaptal Contenu abonnés


25/10/14 - Marché de l’art - Paris - La galerie Coligny du regretté Patrick Roger-Binet a désormais un successeur, plusieurs années après sa fermeture. On ne peut en effet, en entrant dans la galerie La Nouvelle Athènes, située rue Chaptal à côté du Musée de la Vie Romantique, s’empêcher de penser à ce marchand spécialisé dans le XIXe siècle français qui savait trouver des œuvres de belle qualité, par des artistes célèbres ou méconnus, à des prix souvent très raisonnable.
Nous avions déjà parlé de La Nouvelle Athènes1 lors de son ouverture il y a un peu plus d’un an. Elle est devenue depuis une mine pour les œuvres romantiques, néoclassique et « académiques » entre 1800 et 1900 environ, limites chronologiques que se sont fixées les deux galeristes. Leur dernière exposition (accompagnée…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un portrait de Jan Mytens acquis par Auckland

Article suivant dans Brèves : Des éoliennes menacent la Saline d’Arc-et-Senans