Récentes acquisitions du Musée des Beaux-Arts de Montréal Contenu abonnés


12/6/11 - Acquisitions - Montréal, Musée des Beaux-Arts - Toujours très actif sur le front des acquisitions, le Musée des Beaux-Arts de Montréal a par ailleurs lancé l’année dernière l’opération « Don du 150e » qui consistait à célébrer l’anniversaire de la création du musée en suscitant d’importantes donations de la part des mécènes (voir brève du 12/9/10).


JPEG - 69 ko
1. Claude François, dit Frère Luc (1614-1685)
Christ mort
Huile sur toile - 64 x 86 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Photo : Stéphane Grodée
Voir l'image dans sa page
JPEG - 144.2 ko
2. Claude François, dit Frère Luc (1614-1685)
Etudes pour le Christ mort
Sanguine rehaussée de craie blanche - 29,2 x 41,8 cm
Paris, Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts
Photo : ENSBA
Voir l'image dans sa page

Le résultat a été spectaculaire puisque de nouvelles œuvres importantes sont ainsi entrées dans les collections ces derniers mois. Mais des acquisitions ont également été faites à titre onéreux.
C’est ainsi qu’un tableau de Claude François, dit Frère Luc, un artiste bien connu des lecteurs de La Tribune de l’Art car nous avons souvent l’occasion d’en parler, a pu être acheté il y a quelques semaines en France chez Stéphane Grodée (ill. 1). Rappelons que ce peintre avait séjourné au Québec en 1670-1671 et que le musée avait déjà acquis un petit tableau de lui en 2008 (voir brève du 17/4/08).
Ce Christ mort, totalement inédit, est très proche dans son sujet et dans sa composition d’un tableau dont nous avions relaté la découverte dans un article paru l’année dernière (voir la brève du 21/11/10). Nous écrivions alors que cette manière de représenter le Christ était presque unique dans la peinture du XVIIe siècle. Manifestement, l’artiste avait dû être satisfait du résultat puisqu’il le peignit au moins deux fois dans une position similaire, les deux tableaux étant réapparus à peine à quelques mois d’intervalle. Les dessins connus de Frère Luc sont très rares mais l’un d’entre eux, conservé à l’Ecole des Beaux-Arts (ill. 2), est…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Spectaculaires enrichissements des peintures anglaises du Louvre

Article suivant dans Brèves : La maquette de sa façade de retour dans la cathédrale d’Orléans après restauration