Préemptions pour Orsay et le Musée national d’art moderne à la vente Saint-Laurent et Bergé Contenu abonnés


JPEG - 35.3 ko
1. Edouard Vuillard (1868-1940)
Les Lilas, 1899-1900, retravaillé
par l’artiste en 1908
Colle sur toile - 240 x 154,3 cm
Paris, Musée d’Orsay
Photo : Christie’s Paris
Voir l'image dans sa page

23/2/09 – Acquisitions – Paris, musée d’Orsay et musée national d’Art moderne – Trois préemptions des musées français ont eu lieu lors de la première vente Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé consacrée à l’art impressionniste et moderne1.

Orsay s’est porté acquéreur de deux lots. Le premier est une toile d’Edouard Vuillard, Les Lilas (ill. 1), pour la somme de 320 000 € hors frais. Ce grand panneau décoratif fait partie d’une série de trois qui furent commandées à Vuillard par le Prince Emmanuel Bibesco et présentées en 1908 à la première exposition personnelle de l’artiste, organisée par la…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : L’Ecole des Beaux-Arts expose ses plus belles feuilles florentines du XVIe siècle

Article suivant dans Brèves : L’Immaculée Conception « Bailly » acquise par la Fondation Focus Abengoa à Séville