L’Ecole des Beaux-Arts expose ses plus belles feuilles florentines du XVIe siècle Contenu abonnés


JPEG - 41.8 ko
Giovanni Antonio Sogliani (1492-1544)
Ange jouant du luth
Pierre noire, rehauts de blanc -
24,8 x 14,8 cm
Paris, ENSBA
Photo : ENSBA
Voir l'image dans sa page

23/2/09 – Exposition – Paris, Ecole nationale supérieure des beaux-arts – Michel-Ange, Pontormo ou Salviati, la nouvelle exposition au cabinet Jean Bonna à l’Ecole des beaux-arts est exceptionnelle. Le public, d’ailleurs, ne s’y trompe pas, qui se presse en foule dans un lieu d’habitude plus calme.
Si les feuilles présentées sont pour l’essentiel très connues et souvent publiées, on découvrira tout de même quelques nouveautés. Trois dessins donnés jusqu’ici respectivement à Andrea del Sarto, Giovanni Battista Naldini et Fra Bartolomeo sont rendus à un seul et même artiste, Giovanni Antonio Sogliani (cat. 6,7 - ill. 1 - et 8).…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Don d’une tapisserie de Burne-Jones au musée d’Orsay

Article suivant dans Brèves : Préemptions pour Orsay et le Musée national d’art moderne à la vente Saint-Laurent et Bergé