Œuvres entrées par dation dans les musées britanniques en 2005-2007 Contenu abonnés


17/8/07– Acquisitions – Royaume-Uni, Musées – Nous avons déjà parlé sur ce site de l’Acceptance in Lieu, l’équivalent britannique de la dation1 (voir ci-dessous la liste des articles déjà publiés). Chaque année, le ministère de la Culture anglais publie un rapport listant l’ensemble des œuvres acquises par ce moyen. Celui consacré à la période allant d’avril 2006 à mars 2007 est paru récemment.

Ce système rend possible de proposer des œuvres in situ. Leur propriété est transférée à un musée, mais elles peuvent demeurer en place, lorsqu’il s’agit de collections appartenant à un monument historique (à condition que celui-ci soit ouvert au public). Ce fut le cas, en 2006/2007, pour une collection de portraits anglais, notamment de Joshua Reynolds (voir ci-dessous) à Port Eliot, ainsi que pour le mobilier ornant la galerie de peinture de Corsham Court, où un Van Dyck, L’Arrestation du Christ, offert en dation en 1984, est demeuré en place tout en devenant la propriété du musée de Bristol.

Dans cette brève (qui ne mérite pas vraiment son nom en raison de sa longueur), nous présentons les objets les plus importants acquis grâce à l’Acceptance in Lieu et entrant dans le champ d’étude de La Tribune de l’Art. Nous prenons également en compte la période précédente (2005/2006) dont nous n’avions pas encore parlé. Nous excluons en revanche le tableau de Panini entré à la National Gallery et auquel nous avons déjà consacré un article (voir brève du 24/10/06).

JPEG - 36.4 ko
1. Attribué à Carlo Portelli (avant 1510-1574)
La Charité de Saint Nicolas de Bari
Huile sur panneau - 75 x 112 cm
Royaume-Uni, collections nationales,
non encore affecté à un musée
Photo : National Gallery, Londres
Voir l'image dans sa page

- La Charité de Saint Nicolas de Bari (ill. 1) est attribuée à Carlo Portelli, un artiste florentin du XVIe siècle, élève de Ridolfo Ghirlandaio. Ce tableau a appartenu à Lucien Bonaparte. Il a été déposé temporairement à la National Gallery de Londres, mais n’a pas encore été affecté définitivement à ce musée. Sa valeur a été estimée à £210.000


JPEG - 46.2 ko
2. Palma Vecchio (vers 1480-1528)
La Sainte Famille avec Saint Jérôme,
Sainte Ursule et Saint Bernard de Sienne

Huile sur toile - 109 x 157 cm
Gwynned (Pays de Galles), Penrhyn Castle
Photo : D. R.
Voir l'image dans sa page
JPEG - 22.3 ko
3. Willem van de Velde (1633-1707)
Navires par temps calme
Huile sur panneau - 34 x 40 cm
Gwynned (Pays de Galles), Penrhyn Castle
Photo : D. R.
Voir l'image dans sa page

- Le Penrhyn Castle, au Pays de Galles, appartient au National Trust, mais une partie des objets qui y sont exposées est toujours la propriété de la famille Pennant qui possédait le château. Le Bourgmestre de Delft et sa fille, acquis par le Rijksmuseum en 2004 (voir brève du 4/9/04) et le Portrait de Catrina Hooghsaet actuellement proposé à la vente (voir brève du 30/6/07) en proviennent.
Certaines œuvres ont cependant pu être acquises en 2005 et resteront ainsi dans ses collections. C’est le cas notamment d’un important…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Nomination de Thomas Gaehtgens à la tête du Getty Research Institute

Article suivant dans Brèves : L’enseignement de l’Histoire de l’art à l’école n’est pas pour demain