Acceptance in lieu : acquisitions récentes des musées britanniques (2) Contenu abonnés


JPEG - 26.1 ko
1. Paris Bordon (1500-1571)
Narcisse
Huile sur toile - 58,4 x 40,7 cm
Oxford, Ashmolean Museum,
en attente d’une affectation définitive
Photo : D. R.
Voir l'image dans sa page

21/1/10 – Acquisitions – Musées britanniques – Comme nous l’annoncions (voir brève du 21/11/09), nous listerons ici les œuvres acquises par dation (acceptance in lieu) par les musées britanniques pendant la période 2008/2009 (faisant suite à 2007/2008). Plusieurs de ces objets ne sont pas encore affectés définitivement à un musée, la décision définitive devant intervenir d’ici environ six semaines (nous complèterons cette brève par ces informations, dès que nous en disposerons).

Nous avons déjà parlé du Titien, Le Triomphe de l’Amour, entré à l’Ashmolean Museum d’Oxford (voir brève du 27/6/09). Un autre tableau vénitien du XVIe siècle, par Paris Bordon, a été acquis et affecté temporairement à Oxford1 (ill. 1).
Autre œuvre de la Renaissance, un dessin attribué à Perino del Vaga, représentant des études de bras (ill. 2), a été affecté au Fitzwilliam Museum.

JPEG - 19.7 ko
2. Perino del Vaga (1501-1547)
Etudes de bras
Sanguine - 26,5 x 16,7 cm
Cambridge, Fitzwilliam Museum
Photo : D.R.
Voir l'image dans sa page

Plusieurs autres peintures des XVIIe et des XVIIIe siècles sont venues enrichir les musées britanniques grâce à l’acceptance in lieu :

JPEG - 16.1 ko
3. Anton van Dyck (1599-1641)
Portrait de la princesse Mary
Huile sur toile - 136 x 108,5 cm
Hampton Court Palace
Photo : D.R.
Voir l'image dans sa page


- Un portrait de Van Dyck représentant la princesse Mary (ill. 3), fille aînée de Charles Ier. Il s’agit d’une seconde version, de dimensions identiques et sans réelles variantes, d’un tableau appartenant au Museum of Fine Arts de Boston2. Le modèle est représenté à l’âge de cinq ou six ans ce qui date le portrait des environs de 1636. Il a été affecté à Hampton Court Palace où l’on pense qu’il était accroché en 1647 avant d’être envoyé à La Haye à la mère de Guillaume II d’Orange-Nassau, époux de la…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Les glaives de Jérôme Bonaparte de retour à Fontainebleau

Article suivant dans Brèves : Nouvelles favorables du Musée de Montmartre