Nominations de vingt directeurs de musées italiens


JPEG - 283.6 ko
Pinacoteca di Brera, Milan
Photo : Didier Rykner

2/9/15 - Nominations - Musées italiens - Il y a quinze jours, le gouvernement italien a nommé, comme il l’avait annoncé, vingt directeurs pour vingt musées qu’il considère être les plus importants du pays. Ces nominations ont occasionné bien des débats dans la presse transalpine, l’un d’entre eux portant sur le fait que sept de ces nouveaux directeurs sont étrangers. On signalera ainsi, notamment, la présence d’un Français, Sylvain Bellenger, qui fut précédemment conservateur du Musée Girodet à Montargis, puis du Château et du musée des Beaux-Arts de Blois, avant d’entamer une carrière internationale à Cleveland d’abord, puis à Chicago où il se trouve encore. Il deviendra, à compter du 15 novembre, directeur du Museo di Capodimonte à Naples.
Nous n’avons pas voulu nous précipiter avant de traiter cette actualité car la politique culturelle italienne est des plus complexe, d’autant que le gouvernement actuel (pas davantage hélas que celui de Berlusconi) ne montre aucun intérêt réel pour le patrimoine, bien au contraire. Nous publions, en même temps que cette brève, de Stéphane Toussaint (déjà auteur ici d’un article sur la politique de Matteo Renzi), une analyse assez critique non sur les nominations elles même, mais sur le contexte globale de cette annonce qui se situe dans un contexte beaucoup moins favorable que ne voudrait le faire croire le président du conseil italien.

Voici, outre celle de Sylvain Bellenger, les autres nominations :

- Caserta, Reggia di Caserta : Mauro Felicori, italien, l’un des seuls directeurs à ne pas être historien de l’art (il est qualifié ici de « spécialiste du marketing et de la communication »...

- Florence, Galleria dell’Accademia : Cecilie Hollberg, allemande, qui était depuis 2010 directrice du Städtisches Museum de Brunswick.

- Florence, Galleria degli Uffizi : Eike Schmidt, allemand, qui était auparavant conservateur en charge des arts décoratifs et des sculptures au Minneapolis Institute of Art.

- Florence, Museo Nazionale del Bargello : Paola D’Agostino, italienne, qui était conservateur d’art européen à la Yale University Art Gallery.

- Gênes, Palazzo Reale : Serena Bertolucci, italienne, qui était depuis 2010 à la tête de la Villa Carlotta, Museo e Giardino Botanico, à Tremezzo.

- Mantoue, Palazzo Ducale : Peter Assmann, autrichien, qui était jusqu’à l’année dernière directeur du Direktor du Museum Angerlehner à Thalheim bei Wels ; cette nomination nous paraît la plus curieuse, s’agissant plutôt d’un spécialiste d’art contemporain.

- Milan, Pinacoteca di Brera : James Bradburne, britannique d’origine canadienne qui était encore récemment directeur du Palazzo Strozzi, où il a été remplacé en mars 2015 par Arturo Galansino, historien de l’art italien spécialiste de la peinture italienne du XVIe siècle. Contrairement à la plupart des autres personnes nommées, Bradburne n’est pas historien de l’art, mais architecte et muséographe.

- Modène, Galleria Estense : Martina Bagnoli, italienne, qui était conservateur de l’art médiéval et des manuscrits au Walters Art Museum de Baltimore.

- Pérouse, Galleria nazionale dell’Umbria : Marco Pierini, italien, qui avait démissionné en décembre 2014 de la direction de la Galleria Civica, le musée d’art contemporain de Modène.

- Rome, Galleria Borghese : Anna Coliva, italienne, qui est renouvelée à son poste.

- Rome, Gallerie Nazionali di Arte Antica : Flaminia Gennari Santori, italienne, qui était directrice du Viczaya Museum en Floride.

- Rome, Galleria Nazionale di Arte Moderna e Contemporanea : Cristiana Collu, italienne, naguère directrice du Museo di Arte Moderna e Contemporanea de Rovereto.

- Turin, Polo Reale (qui regroupe les musées de la ville, notamment la Galleria Sabauda qui vient de rouvrir) : Enrica Pagella, italienne, qui était directrice du Palazzo Madama à Turin.

- Urbino, Galleria Nazionale delle Marche : Peter Aufreiter, autrichien, depuis 2010 conservateur au Belvédère de Vienne.

- Venise, Galleria dell’Accademia : Paola Marini, italienne, depuis 1997 directrice des musées de Vérone.

Les autres musées concernés sont des musées archéologiques (Naples, Paestum, Reggia Calabria et Taranto), qui sortent donc du champ de La Tribune de l’Art.


Didier Rykner, mercredi 2 septembre 2015





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un tableau de Jan Victors acquis par un musée canadien

Article suivant dans Brèves : Nomination annoncée à la Villa Médicis et nomination confirmée à l’Ensba