Les ventes de décembre à Londres Contenu abonnés


JPEG - 126.2 ko
1. Jan Asselijn (vers 1615-1652)
La brèche du Sint Anthonisdijk
la nuit du 5 au 6 mars 1651
, 1651
Huile sur toile - 85,5 x 108,2 cm
Vente Sotheby’s Londres, 3/12/14
Photo : Sotheby’s

1/12/14 - Marché de l’art - Londres - C’est, bien sûr, le Turner qui focalisera l’attention lors de la vente Sotheby’s du 3 décembre au soir à Londres. Mais même fort beau, même estimé 15 à 20 millions de livres, ce n’est certainement pas l’œuvre qui nous paraît la plus intéressante. On pourra lui préférer un chef-d’œuvre beaucoup plus inattendu, d’ailleurs inédit : La brèche de Sint Anthonisdijk, la nuit du 5 au 6 mars 1651 de Jan Asselijn, une toile absolument fascinante de ce peintre italianisant, représentant la rupture d’une digue lors d’une tempête, un épisode historique qui entraîna l’inondation…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Cinq portraits au pastel de Wallerand Vaillant préemptés par Versailles

Article suivant dans Brèves : Deux Christ en ivoire donnés au Louvre