Les Rembrandt Rothschild peuvent entrer tous les deux au Louvre Contenu abonnés


JPEG - 142.6 ko
Rembrandt van Rijn (1606-1669)
Portrait de Marten Soolmans, 1634
Huile sur toile - 210 x 135 cm
Paris, collection Éric de Rothschild
Photo : WGA (domaine public)
Voir l'image dans sa page

Sous le titre « Cafouillage aux Rembrandt », Le Monde vient de publier un excellent article de Roxana Azimi qui renforce le constat que le ministère de la Culture s’est montré dans cette affaire au dessous de tout.

Si la Banque de France, ne pouvant pour des raisons politiques évidentes démentir Fleur Pellerin, a dit au journal « On ne nous a jamais parlé d’acheter les deux tableaux », l’entourage d’Éric de Rothschild affirme au contraire : « Le gouverneur de la Banque de France aurait été prêt à acheter les deux. Éric de Rothschild a demandé à la ministre que ces deux toiles soient classées…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : Journées du Patrimoine : l’avenir du passé antérieur et vice versa

Article suivant dans Éditorial : Les Rembrandt sans domicile fixe