Les images du Metropolitan Museum of Art librement réutilisables


JPEG - 2 Mo
Secrétaire attribué à Martin Carlin
appartenant au Metropolitan Museum
Photographie du Metropolitan Museum
librement réutilisable, pour tous usages
Voir l'image dans sa page

7/2/17 - Droits photographiques - New York, Metropolitan Museum of Art - Alors que les établissements publics dépendants du ministère de la Culture continuent de limiter la diffusion des photographies des œuvres d’art des musées, le nombre de musées étrangers à donner accès intégralement et sans limites à leurs ressources ne cesse d’augmenter. Le Metropolitan Museum of Art vient ainsi d’annoncer aujourd’hui qu’il mettait gratuitement à la disposition des internautes, sous licence Creative Commons 0, pas moins de 375 000 photographies, s’engageant par la même occasion dans une collaboration avec divers partenaires, notamment Wikipedia. Cela signifie que ces photographies - au minimum toutes celles d’œuvres tombées dans le domaine public - sont disponibles pour tous les usages, qu’ils soient privés, éducatifs ou commerciaux,

Il faut lire les commentaires des responsables du Metropolitan Museum pour comprendre ce que signifie vraiment le service public. Thomas Campbell, directeur du musée, a ainsi affirmé que « [la] mission principale [du musée] est d’être ouvert et accessible à tous ceux qui souhaitent étudier et apprécier les œuvres d’art dont [il a] la charge. Améliorer l’accès à la collection du musée répond aux intérêts et aux besoins de notre public du XXIe siècle en offrant de nouvelles ressources à la créativité, aux connaissances et aux idées. » Le ministère de la Culture français, qui a lancé une réflexion sur le « musée du XXIe siècle », ferait bien de s’en inspirer.

Nous avions déjà signalé que le Getty Museum, le Los Angeles County Museum of Art, la National Gallery of Art de Washington ou la Walters Art Gallery de Baltimore avaient ainsi libéré les droits sur les photos de leurs œuvres. Récemment, le Nationalmuseum de Stockholm avait fait de même, tandis que le Staten Museum for Kunst de Copenhague est dans le même cas, et d’autres musées encore dont il faudrait faire la liste.

Face à ce mouvement, lisons les conditions effarantes que la Parisienne de Photographie (Roger-Viollet) impose à qui voudrait réutiliser les photos des œuvres des musées de la Ville de Paris, même en payant. On en extraira ce savoureux extrait : « la reproduction des images sur réseaux sociaux est interdite sans l’accord préalable écrit de Roger-Viollet et en cas d’accord uniquement en utilisant le format d’image spécifique fourni par Roger-Viollet. » On est loin, très loin du XXIe siècle…


Didier Rykner, mardi 7 février 2017





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Plusieurs portraits par les Rigaud acquis par Perpignan

Article suivant dans Brèves : Précisions sur la Vénus de Giambologna