Précisions sur la Vénus de Giambologna Contenu abonnés


JPEG - 73.5 ko
Giambologna, dit Jean
de Bologne (1529-1608)
Vénus, 1597
Bronze - H. 112 cm
Paris, galerie Ratton-Ladrière
Photo : Georg Steinmezer
Voir l'image dans sa page

9/2/17 - Marché de l’art - Paris - Comme l’a révélé Carole Blumenfeld dans le Journal des Arts du 3 février, ce que nous avions appris par plusieurs sources mais après la publication de notre propre article, la présentation de ce bronze de Giambologna n’avait pas été faite de manière tout à fait exacte, Alexander Rudigier nous ayant alors dit que l’œuvre appartenait à un particulier, et qu’elle ne se trouvait pas sur le marché de l’art.

La réalité est différente : cette sculpture appartient conjointement au marchand parisien Guy Ladrière, qui est le véritable découvreur, et à Alexander Rudigier lui-même qui l’a étudiée depuis…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Les images du Metropolitan Museum of Art librement réutilisables

Article suivant dans Brèves : Un Hammershøi pour Ottawa