Le Musée des Beaux-Arts de Strasbourg doit racheter un tableau de Canaletto acquis en 1987 Contenu abonnés


JPEG - 43.9 ko

8/4/04 – Restitution d’œuvre spoliée – Strasbourg, Musée des Beaux-Arts – Le musée des Beaux-Arts de Strasbourg va-t-il pouvoir conserver un tableau de Canaletto (1697-1768), Vue de l’église de la Salute depuis l’entrée du Grand Canal1, acheté en 1987 à Otton Kaufmann et François Schlageter ? Ce cuivre appartenait en effet, avant la dernière guerre, au collectionneur autrichien Bernhard Altmann dont les biens furent saisis et vendus par les nazis, en 1938 au moment de l’Anschluß.
Les preuves apportées par la famille de l’ancien propriétaire sont indiscutables et indiscutées, mais la bonne foi du musée strasbourgeois et des vendeurs, aujourd’hui disparus, est certaine. En 1987, ils étaient loin de se douter que le tableau avait été volé, d’autant que la spoliation dont fut victime…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Le Louvre achète un grand dessin du Comte de Clarac, Une forêt au Brésil

Article suivant dans Brèves : Six aquarelles de Paul Huet préemptées par le Musée du Petit Palais à Paris lors de la vente Pierre Miquel