La Mort de la Vierge de Poussin restaurée Contenu abonnés


30/08/05 - Restauration - Belgique, Bruxelles (Sterrebeek) - Pierre-Yves Kairis, dans la Revue de l’Art n° 128, en 2000, avait créé la sensation en révélant sa découverte du tableau de Nicolas Poussin La Mort de la Vierge, tableau peint pour Notre-Dame de Paris, envoyé au musée de Bruxelles en 1802 et disparu depuis 1815 environ. C’est dans une église de la banlieue de la capitale belge que se cachait l’œuvre, importante à plus d’un titre puisqu’il s’agit d’un grand tableau d’autel, genre peu pratiqué par l’artiste, et surtout parce qu’il la peignit à Paris, en 1623, avant de partir l’année suivante pour Rome. La Mort de la Vierge est donc un jalon essentiel pour la connaissance du peintre dont aucun tableau certain de la période parisienne n’était connu jusque là1.

JPEG - 73.1 ko
1. Nicolas…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Trésors nationaux et appels à mécénat

Article suivant dans Brèves : Un portrait dessiné de Thomas Lawrence pour le British Museum